Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Natalie Portman, serial killeuse pour Dior Rouge

01 octobre 2013  |   17 Commentaires   |    |  
  • en


Dexter_opening_screenshots2

This is the end Dex

Après huit saisons mouvementées, la série Dexter vient de s'achever. (vous pouvez continuer à lire cet article sans crainte, c'est garanti sans spoil !) Dur de redescendre après être entré aussi longtemps dans la tête d'un serial killer. Le manque va-t-il se faire sentir ? Pas si sûr. J'ai comme l'impression que notre célèbre médecin légiste du Miami Metro est en train de faire des émules chez les ambassadrices du Luxe. Preuve en est cette affiche entre aperçue ce matin : Natalie Portman, visage plein-pot en Decaux pour vendre le nouveau rouge à lèvres Dior. Cette vision m'a filé un sacré frisson dans le dos. Plutôt bizarre comme réaction, ce n'est pourtant qu'une banale publicité de cosmétique...

affiche_decaux_dior_rouge

Et pourtant j'ai comme une impression de déjà-vu qui s'est incrustée comme un malaise. Ce sentiment n'a trouvé son explication qu'en arrivant enfin sain et sauf au bureau : cette affiche m'a fait l'écho de celle du film Orange Mécanique réalisé par Stanley Kubrick en 1971 ((A Clockwork Orange, titre original). Le film est une adaptation du roman du même nom écrit par Anthony Burgess et édité en 1962. Je laisse monsieur Stanley Kubrick décrire lui-même le propos de son film (source Wikipedia) :

« […] une satire sociale traitant de la question de savoir si la psychologie comportementale et le conditionnement psychologique sont de nouvelles armes dangereuses pouvant être utilisées par un gouvernement totalitaire qui chercherait à imposer un vaste contrôle sur ses citoyens et en faire à peine plus que des robots. »

Réjouissant n'est-ce pas !

clockwork_orange_natalie_portman_dior_rouge

Un rouge Orange Mécanique

Ne trouvez-vous pas que cette publicité et l'affiche du film ont beaucoup de points communs ? Regard sombre et menaçant, maquillage (faux cils pour Alex, le personnage principal d'Orange Mécanique), et surtout la pose de la main au premier plan qui tient l'objet brillant... Il serait d'ailleurs intéressant de creuser le symbolisme de la chaîne métallique dont est orné le tube. Que cela soit purement ornemental ou carrément une arme, la chaîne en métal est un attribut iconographique fort de l'esthétique carcérale, et par extension, elle est le symbole d'une violence urbaine volontairement outrancière associée aux loubards et aux voyous tendances grosse castagne à l'ancienne.
Bien sûr, personne n'a le temps de penser à ça au premier coup d'œil... Non, c'est beaucoup plus vicieux, ça a agi sous cape. Mais en une fraction de seconde, ça frappe directement votre subconscient, ou alors votre inconscient... celui qui est collectif...
Du coup, chaque fois, que je passe voit cette publicité, je ne peux pas m'empêcher d'imaginer Natalie Portman dire "je vais te planteeer !!!". Refroidit direct.
En conclusion, le logo Dior associé au nom du produit en toute sobriété : "Rouge".  Assez efficace pour baptiser une arme blanche ! Mademoiselle Natalie Portman aurait-elle un "Dark passenger" ? Une chose est sûre, Dior a très bien suivi le "Code" en matière de communication pour ainsi transformer son égérie en femme fatale.

A + les psychopathes Glamours !

 

logo_rouge-dior
Mise à jour de l'article suite au commentaire de Yaël à propos de la composition triangulaire qui sous-tendrait la construction du visuel de la publicité Dior Rouge.
Je viens de le tester en image :
Dior_rouge_ad_triangular_composition.psd-01
C'est assez bluffant à quel point cela coïncide. Il suffit de reprendre la pyramide présente sur l'affiche d'Orange Mécanique et de la superposer sur la Publicité Dior. On obtient les lignes de force qui structurent la lecture du visuel publicitaire et permettent de décrypter sa logique de composition.
L'oeil droit est connecté au packshot du produit, tandis que le gauche soutient l'axe qui conduit jusqu'au tube en main. Bien sûr au centre de la composition, nous trouvons la bouche. Chaque élément est à sa "juste" place !
Merci beaucoup Yaël, pour ton observation !

Update du 22/10/13 - juste pour faire rager les détracteurs de cet article ;)
Santé !
Clockwork-Orange-mc_dowell


Partager cet article :


17 commentaires :

  1. Wofie :

    Haha, on dirait une affiche pour le prochain Twilight

  2. WOW! trés intéressant concept.

  3. Mat :

    C.A.P.I.L.O.T.R.A.C.T.É ce post.

  4. Cet article est loin de vouloir proposer une approche « scientifique » ! Le point de départ est même franchement subjectif et humoristique. Pour avoir une « vraie » analyse de cette publicité, il faudrait faire appel à un sémiologue de l’image. Sans cette expertise, chacun est libre de décrypter ce qu’il « voit » et « comprend » et même en avoir une réaction épidermique ou y être totalement indifférent. Je trouve cela intéressant et passionnant de placer une composition visuelle dans son contexte culturel, car une image publicitaire est toujours en dialogue avec des images qui l’ont précédées (volontairement ou non). exemples pour ce cas : d’autre pub pour du rouge à lèvres ou une affiche de film ou Natalie Portman joue le premier rôle comme Black Swan. La direction artistique d’une image pour Dior doit surement être le fruit d’un processus créative ou rien n’est laissé au hasard…

  5. Clément :

    J’en suis un peu de la sémiologie et cette analyse me fait penser à nombres impostures qu’on subit sur internet… Venant de vous c’est dommage, mais pas grave ;)

  6. Et bien je suis curieux d’avoir ton analyse sur ce visuel Clément !
    @ Wofie : pas si bête que ça la référence à Twilight . Le rouge évoque la passion amoureuse, mais il peut aussi être une référence directe au sang. Le teint très pâle de l’actrice et les tons désaturés, excepté le rouge biensûr, de l’affiche, peuvent faire penser aux à l’iconographie associée généralement aux vampires.
    La couleur rouge peut aussi être synonyme de colère comme dans l’expression « Voir rouge »…
    N’hésitez pas à partager vos spéculations et vos impostures les plus farfelues :)

  7. Clément :

    Non mais je suis un peu con en vrai. Les pubs cosmétiques y’a pas pire en analyse, faut connaître l’histoire du créateur qui a choisi cette chaîne en référence au douzième tome d’un obscur livre qui décrit la relation entre la femme et ses objets du quotidien (uniquement disponible en allemand).

    Sans rire, ils en font des tonnes et c’est insupportable. C’est même au programme de cours d’analyse tellement c’est prise de tête.

  8. C’est Steven Meisel qui a shooté cette campagne. Il est célèbre, entre autre, pour avoir réalisé avec Madonna le livre SEX paru en 1992.
    Une interview intéressante de l’artiste par le magazine 032C (edition hiver 2008-2009) lisible à cette adresse :
    http://032c.com/2008/who-is-steven-meisel/

  9. bob :

    C’est complètement n’importe quoi cette comparaison, aucune originalité. Peut beaucoup mieux faire.

  10. juliana :

    Tout est discutable dans cette comparaison, du moment où c’est parti d’un ressenti personnel et donc subjectif.
    Mais je trouve les liens et l’argumentaire très intéressants, contrairement aux nombreuses critiques…
    Moi je dis : j’aime et puis bravo !

Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.