Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Typorama #04 : Mistral, une typographie dans le vent !

15 mai 2019  |   0 Commentaires   |  

typographie mistral excoffon

À la manière des portraits de grands designers nous poursuivons ici notre série sur les typographies qui ont marqué le monde du design graphique. Voici donc Typorama #04, sur le Mistral !

Cette typographie a beau partager son nom avec un vent froid venant du nord, elle respire la Provence ! Elle est devenue la police de caractères favorite des boulangers, bouchers, buralistes et autres petits artisans ruraux. Son seul nom suffit à réveiller tout un univers aussi désuet qu’actuel : le Mistral.

portrait roger exconffon type design

My name is Roger...
Roger Excoffon !

Roger Excoffon est un graphiste, typographe et publicitaire français qui a dessiné certaines des polices de caractères les plus audacieuses des années 50 et 60. Il fait partie des personnages les plus influents du graphisme et de la typographie française. Et pourtant si son nom reste peu connu du grand public, son œuvre est assurément connue du plus grand nombre.

Au-delà de l’univers typographique, c’est tout le paysage graphique hexagonal qu’il a durablement marqué à travers son œuvre. C’est avec la fonderie marseillaise nommée Olive, dont son beau-frère Marcel Olive fut le directeur, qu’il exerça son activité de dessinateur de caractères. On peut citer parmi ses plus emblématiques créations le Banco (1951), le Choc (1955) ou encore le Calypso (1958). Le Banco a d’ailleurs lui aussi connu un fort succès populaire sur les enseignes des boulangers et des buralistes.

Le Mistral, une typographie avec un accent marseillais !

Mais revenons au Mistral qui a été dessiné par Excoffon en 1953. Le typographe marseillais voulait capturer dans sa police de caractères le côté impulsif, dynamique et accidenté d’une écriture manuscrite. Et c’est après avoir travaillé sur l’écriture de personnages connus qu’il décida d’utiliser la sienne comme modèle.

Le trait escarpé et irrégulier de cette typographie lui confère un aspect spontané, enjoué et chaleureux. Lorsqu’elle est couchée sur le papier, ses lettres semblent danser et se répondre sur la page. Roger Excoffon poussera ses recherches de spontanéité jusqu’à dessiner des caractères alternatifs pour le a et le u accentués, le e et le s finaux, ainsi que certains bigrammes comme le qu, ll, st et on.

Habituellement les polices de caractères sont caractérisées par la redondance de certaines formes. Remarquez combien de fois le "d" et le "b" sont de simples symétries, comme entre un  "p" ou un "q". Mais le Mistral est plein d'irrégularités. Son "g" ressemble à une sorte de "s", son "q" qui ressemble à un "9"... toute la saveur de ce caractère vient de cette délicate cuisine provençale. À vrai dire, on entendrait presque les cigales chanter !

specimen mistral font

Elle semble empreinte de liberté et dégage quelque chose de sincère, de familier et de sauvage. C’est en tout cas ce qu’ont ressenti les rappeurs du groupe américain N.W.A qui l’utilisèrent à leurs débuts pour leur logo ainsi que pour le titre de leur album Straight Outta Compton datant de 1988. Pour arriver à ce résultat, Roger Excoffon a dû faire face aux contraintes techniques liées à la composition typographique de l’époque. En effet, la rigidité des caractères mobiles en plomb a dû obliger le typographe à redoubler de rigueur pour garder ce sentiment de fluidité dans l’enchaînement des lettres et donner ainsi l’impression au lecteur d’une écriture manuscrite.

La typographie idéale pour les restaurants de sushi ?

La plupart des typographies vendues par la fonderie Olive ont connu un fort succès peu après leur sortie et le Mistral ne fait pas exception à la règle. Très prisé dans les années 1960, il a été surexploité par tous et pour tout jusqu’à devenir désuet et être synonyme de mauvais goût et de ringardise. Difficile de ne pas croiser une boulangerie, une boucherie ou encore un restaurant de sushi qui n'utiliserait pas le Mistral !

Cependant, le Mistral retrouva récemment ses lettres de noblesse grâce à un regain d’intérêt des graphistes. Il est par exemple revenu sur le devant de la scène en 2011, lorsqu’il est choisi pour incarner le titre et le générique du film américain Drive, lui offrant ainsi une seconde jeunesse. Vous ne connaissiez pas le point commun entre Hollywood et une boulangerie marseillaise ? Voici chose faite.

exemple mistral font in use

Et pour ceux qui veulent se plonger dans la vie de Roger Excoffon, (re)découvrez l'article complet de notre série Les grands noms du design graphique.

L'île Mistral

Pour terminer, on vous propose l'épisode sur le Mistral issu du podcast de l'Océan des Cent Typos. Un podcast où l'on peut suivre les aventures de l'intrépide Malo Malo ! ...que nous remercions, au passage, pour la rédaction de cet article ! :-)


Noter cet article :
Typorama #04 : Mistral, une typographie dans le vent !
5 sur 5 vote[s]

Partager cet article :
Articles complémentaires :


    Laisser un commentaire






    Newsletter
    Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.