Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

La typographie du métro londonien se refait une beauté pour ses 100 ans !

16 juin 2016  |   1 Commentaires   |  

Le Johnston100

La régie des transports londoniens vient de redesigner la typographie iconique de Edward Johnston servant depuis 100 ans à orienter les sujets de Sa Majesté dans les tubes du métro. Au passage c'est donc un lifting du logo iconique !

 

C'est en 1913 que le dessinateur de caractère britannique se voit chargé de créer un nouveau lettrage puisant ses racines dans la tradition, et offrant un visage résolument contemporain. Une seule graisse fut dessinée à l'époque, avec ces petits diamants si caractéristiques sur les pointes du "i" ou du "j". Mise en service à partir de 1916, son caractère donne depuis un siècle une couleur si particulière au métro londonien. À noter qu'on lui doit au passage la création du célèbre logo-cercle-rouge de l'Underground. 

À l'air du merchandising, l'identité visuelle du métro londonien est même devenue une marque qui rapporte, chaque année, plusieurs millions d'euros aux Londoniens, rien qu'en vendant des gommes et des pochettes d'iphones ornées du travail du "lord of typography". C'est l'occasion de marteler "Good design is good business"...

Drawing-showing-the-standard-layout-of-the-Registered-Design-version-of-the-Johnston-Underground-roundel-c1925

Dans les années 70, la typographie est retravaillée par Eiichi Kono afin de s'adapter aux standards de l'époque ( photocomposition). Il décline aussi 2 graisses en collant au maximum à l'esprit original.

Famille nombreuse, famille heureuse !

Après un siècle de bons et loyaux services, c'est donc la firme Monotype, en collaboration avec Malou Verlomme, qui s'est chargé de redessiner la vieille dame ( je ne parle pas de la reine ! ). En effet, les usages et les besoins croissants ont pointé quelques lacunes, comme le manque de graisses, l'absence d'un dessin adapté aux écrans, ou encore certaines lettres minuscules ayant perdu de leur singularité au fil des décennies. Le premier objectif fut donc de creuser le caractère afin de retrouver son squelette, première étape d'un laborieux travail devant aboutir à la création d'une famille de 5 graisses, dont la petite dernière, une sublime version "hairline" !

 

Monotype-Johnston100-gif3

Pour conserver au maximum l'identité du travail original, les dessins originaux furent passés au crible des spécialistes de Monotype. Par exemple le "g" minuscule retrouve sa courbure d'origine.

"La précédente version du caractère était devenue un peu mécanique et uniforme" raconte Nadine Chaine de chez Monotype. Le choix a donc été de rapporter un peu de l'âme humaniste et joyeuse du dessin original, avec ses petites bizarreries. L'ensemble est légèrement plus large, comme pour laisser plus de temps et d'espace dans ce lieu confiné qu'est le métro.

La fonte sera déployée à partir de juillet 2016, au fur et à mesure des nouveaux besoins.

Monotype-Johnston100-Gif2

[ Source ]

Cocorico

Pour l'anecdote, c'est un petit Français qui a redessiné ce caractère "so British". Formé à l’École Duperré  et à l’université de Reading, Malou Verlomme à d'abord entamé sa carrière par des collaborations avec Hoefler & Frere-Jones, Fontsmith, puis a développé ses propres caractères et monté la fonderie "long-type" avec quelques camarades. Primé et récompensé de nombreuses fois, son caractère “Camille” fait par exemple partie des collections du Centre National des Arts Plastiques.

Enfin, pour l'anecdote, la trajectoire de Malou n'aurait probablement pas été la même, si il n'avait pas croisé Hervé Aracil dans ses cours de graphisme à Duperré. Un professeur savant-fou-de-typographie que fut aussi notre professeur. Sans lui, notre trajectoire n'aurait probablement pas été la même non plus, puisque les 5 fondateurs initiaux de l'agence étaient issus de ses cours et que nous lui devons une reconnaissance éternelle pour nous avoir soufflé le nom de "Graphéine".


Noter cet article :
La typographie du métro londonien se refait une beauté pour ses 100 ans !
5 sur 1 vote

Partager cet article :
Articles complémentaires :


1 commentaire :

  1. Malou Verlomme :

    Je viens seulement à l’instant de voir votre billet qui m’a fait bien plaisir.
    Au passage, Hervé si tu nous lis, je te salue!

Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.