Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Trucs et astuces du CV de graphiste


13 janvier 2011  |   81 Comments   |  293.6K vues

Au risque de faire donneur de leçon, voici mes modestes conseils concernant l'éternelle question du CV ... et autres lettres de motivation. Je vais commencer par un chiffre (et ainsi asseoir ma légitimité sur la question) :

C'est le nombre de demandes d'emploi et de stages que l'on a reçues en 2010, soit entre 10 et 20 par jour ! Sachant qu'on est 5 à Graphéine, si on était riches et généreux on pourrait embaucher 1000 personnes chacun ! Malheureusement, ce n'est pas le cas, et on se contente de répondre négativement et automatiquement à 99,997% d'entre eux. Cependant, même si la réponse est automatique, au moins on répond... (il ne semble pas que ce soit le cas de tout le monde...)

Dès lors, comment se faire remarquer parmi 5372 CV ?

Voici une petite liste non exhaustive de conseils et autres erreurs à éviter :

1 - Éviter d'envoyer son CV aux 20 premières entreprises trouvées sur Google. Vous pouvez être sûrs qu'elles seront comme nous, totalement submergées de CV. Autant dire c'est une perte de temps pour vous et pour elles. Où chercher ? ... Si ça se savait, j'aurais déjà sorti un bouquin vendu sur Amazon ! ... Juste, évitez de chercher là où tout le monde cherche !

2 - Votre Email. Éviter d'utiliser un email du genre pupuce_75@gmail.com ou pokemon_69@laposte.net. Faites aussi attention aux signatures publicitaires (combien de fois ai-je pensé que ce graphiste avait La Poste parmi ses références !)

3 - Les Copies Cachées : Je dirais "carton jaune" à celui qui fait un mail groupé et "carton rouge" si les destinataires ne sont pas masqués.

4 - Trouver le bon contact et lui écrire de façon personnalisée : sur tout bon site qui se respecte, il y a généralement un email pour les candidatures. L'intérêt n°1 de cet email est de canaliser toutes les demandes d'emploi en un seul endroit (pratique pour les réponses automatiques...). Sachant cela, on a le droit d'avoir envie de ne pas faire comme tout le monde... mais à condition de le faire de façon créative ! Par exemple, il y a quelques années, un étudiant qui cherchait un stage avait remarqué qu'il portait le même patronyme que l'un d'entre nous. Il nous avait donc adressé un courrier rempli de confettis pour fêter ça ! Plus vous impliquerez votre destinataire (sans faire le fayot !), plus il y aura de chances qu'il vous réponde... pas forcément positivement, mais c'est déjà ça.

5 - L'objet de votre message, c'est le premier contact. Sachant que 99% des objets vont ressembler à "Candidature graphiste " ou "Candidature spontanée webdesigner"... Peut-être y a-t-il moyen de faire plus original ? (Sans pour autant faire un roman, comme dans cet exemple reçu : "Jeune designer graphique diplômée de l'École supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg, recherche collaborations et travaux en freelance").

6 - Ne pas faire de mail juste pour savoir si l'on peut postuler à un stage où a un job. Si vous ne répondez pas à une annonce d'emploi, c'est que vous faites une candidature spontanée. Pourquoi demander "Ai-je l'autorisation de faire une candidature spontanée ? Si oui à quelle adresse..." (Exemple)

7 - Éviter les fautes d'orthographe : moi même je ne suis pas très fort côté orthographe, alors quand j'en vois "une" je sais qu'il y en a 10 et ça craint ! (Exemple)

8 - Éviter de demander à votre mère de vous trouver un stage.
(Exemple)

9 - Attirer l'attention du recruteur : la première impression est souvent la bonne, et il faut 1/4 de secondes pour voir si la personne a soigné sa présentation. Tous les efforts sont généralement concentrés sur le CV, or c'est souvent la dernière chose que l'on va regarder. La première étant tout simplement l'email que l'on va ouvrir. Nous sommes dans l'univers de la communication, utilisez donc votre créativité pour vous vendre ! N'hésitez pas à utiliser des images (à 72 dpi !!!) dans le corps du mail (ça évite de charger et d'ouvrir de lourds PDF - exemples 1, 2, 3, 4), soignez tout autant votre texte (exemple 1, 2). N'hésitez pas à remettre vos coordonnées dans le corps du mail.

10 - Mentionner son site ou son blog : c'est généralement plus rapide d'ouvrir un lien que d'ouvrir un PDF. Ce site peut être orienté spécifiquement pour la recherche d'un stage ou d'un job, à commencer par son URL. On sera plus enclin à visiter www.buymybrain.net ou www.desirsdemploi.org que "www.pierre-paul.com". On peut même aller jusqu'à personnaliser l'URL du destinataire (ex : on a reçu un jour 5 cartes postales "papier" avec juste une mystérieuse URL "www.monsite.com/Le_prenom_du_destinataire"... en recopiant l'URL, nous tombions chacun sur une animation flash personnalisée "Bonjour, machin, je me présente bla bla... ")

11 - Les pièces jointes : évitez les emails de 15 Mo avec 10 pièces jointes. Évitez les fichiers zippés et le PDF HD de 96 pages. Préférez le bon vieux PDF de 1 ou 2 Mo maximum avec un résumé de vos références (laissez l'exhaustivité pour votre site web).

12 - Le CV : pour certains recruteurs le CV et la lettre de motivation restent des incontournables (j'avoue ne même pas les regarder). Ces documents méritent la même créativité que le reste. Sachez détourner les conventions pour surprendre. Par exemple, je me souviens d'un CV très classique dans la forme qui se terminait par "Si ce CV ne vous intéresse pas, vous pouvez toujours utiliser le verso" avec au dos des jeux (mots croisés, sudoku...).

Quelques exemples de CV originaux trouvés sur le net (voir ici ) :

...
Dans la série détournements, je demande : le CV Google, le CV Twitter, le CV Facebook.

Sinon, plus long à réaliser, le CV vidéo :

13 - Après une réponse négative : évitez de déverser votre haine dans un mail vengeur ! (exemple). Profitez-en pour essayer de demander des tuyaux "Connaissez-vous des agences qui recrutent ?"

AVERTISSEMENT : Merci de ne pas utiliser ces bons conseils avec notre studio. Sans quoi je vous invite à relire le point 1. Parce que 5372 emails c'est une chose, mais il faut penser qu'on a certainement autant de coups de téléphone !

Ps: Faut peut-être qu'on songe à recruter une standardiste en 2010 ! 🙂





81 Commentaires:

  1. Eric dit :

    Super original !

  2. unamisquivousveutdubien dit :

    Bonjour Grapheine !

    Carton jaune, vos liens ne sont plus bon, c’est dommage pour votre article le plus populaire, même s’il date de 2011 !

    Bisous !

  3. unamisquivousveutdubien dit :

    C’est un jeu de mot le bouton « replay » ou une faute de frappe ?

    Bisous !

  4. […] Trucs et astuces du CV de graphiste via Graphéine […]

  5. Bets Book dit :

    Merci pour tous vos conseils !
    http://www.saperlipopette.me/

  6. Olivier dit :

    Bonjour, j’ai lu avec intérêt votre article. Aujourd’hui passé chez l’annonceur, j’ai passé 25 ans de ma vie dans les agences comme DA et DC sur les 14 dernières années. J’ai comme vous reçu des centaines ou milliers de demandes de stage, candidatures spontanées ou offres de Free Lance.
    Je ne partage pas totalement votre analyse. Communiquez est avant tout être lisible. Le talent consiste a l’être tout en se faisant remarquer effectivement dans la masse des CV plus ou moins loufoques que nous recevons. De mon côté, je supprimais immédiatement les mails du genre « je suis trop drôle » ainsi que ceux avec des CV, même graphiquement surprenant et pour certains sublimes, dans lequel il fallait se torturer les cervicales pour comprendre un minimum le parcours ou l’absence de parcours des prétendants et enfin y lire quelques informations. Pour moi un CV est un CV et pas un exercice de style prétentieux. Le minimum est d’avoir de la considération pour celui que l’on sollicite en lui simplifiant la tâche et non en la lui compliquant avec des CV « Design ». Le book (et s’il est en ligne est en effet bien mieux qu’un PDF) est l’endroit pour montrer son talent, pas le CV qui doit rester d’un accès rapide et simple. A l’inverse, un CV « Design » me donnait comme signal que le type n’avait pas grand chose dans son book pour être obligé de faire le guignol sur son CV. Je suis donc pour un CV classique bien mis en page avec des typos et des blancs montrant déjà une capacité à ordonner et hiérarchiser les informations. Il doit comporter l’ensemble des informations et pas juste un mail et un numéro de téléphone portable. Bref il ne faut pas confondre les genres et vouloir faire de la promo pour LVMH. J’ai même une fois rendu visite à quelques profs de BTS identité visuelle pour leur demander de cesser de dire à leur élèves qu’il est « créatif » de faire des CV en biais pour leur demande de stage (j’en avais mal à la tête). Résultat, j’ai toujours pris en stage ou embauché des gens qui étaient suffisamment sûrs d’eux pour ne pas être obligés de faire le clown auprès des recruteurs.
    La palme revient à certains qui postulaient par SMS sur mon portable pro. Des trucs du genre « On ce voit ce soir à ton bureau pour étudier ma demande de stage ». Je ne trouve ça ni drôle, ni créatif, mais juste risible et déplacé, surtout en pleine charrette…
    Merci en tout cas pour votre article et vos illustrations.

  7. Hichem dit :

    Oui je partage aussi l’avis d’Olivier. De la retenue et de la sobriété dans un CV ne feront pas de mal au postulant aussi créatif puisse t-il être surtout si il a prévu de mettre en valeur sa créativité dans un port folio. Au fond ce dernier est fait pour ça.

Leave a Reply