Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Le mal des ardents typographiques

13 avril 2016  |   0 Commentaires   |  

mal-ardent-saint-antoine-typographie

Une fonte sous le feu de Saint-Antoine

Comme je ne visite pas que des parkings, durant mon week-end pascal je suis allé visiter l'Abbaye de Saint-Antoine (Isère). Je ne vais pas vous faire un cours d'architecture gothique, encore moins religieuse, puisque j'ai quelques lacunes que j'essaie de combler.

À la recherche d'une signalétique historique, je tombe enfin sur quelques panneaux défraîchis (ce n'est pas la signalétique de Fontevraud !). Pourtant mon regard s'arrête naïvement sur un paragraphe étrangement composé. Il parle du "mal des ardents" ou "feu de Saint-Antoine", un fléau moyenâgeux provoquant démences et hallucinations. Le texte semble pris dans la torpeur, comme brulé par les flammes. C'est beau. Je reste bouche bée devant tant d'audaces typographiques !  Je me voyais déjà, tel Guillaume de Baskerville partir à la recherche du scribe ayant commis ce forfait !

Il me faudra quelques bonnes minutes pour comprendre qu'il ne s'agit en rien d'une "folie typographique" de son compositeur. Juste une fonte ayant pris un coup de chaud en été. En tous cas j'aurais au moins appris ce qu'était le "mal des ardents" dans cette histoire !

totem-signaletique-saint-antoine


Noter cet article :
Le mal des ardents typographiques
5 sur 1 vote[s]

Partager cet article :
Articles complémentaires :


    Laisser un commentaire






    Newsletter
    Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.