Typorama #06 : vers l’infini, et Futura !

03 avril 2022  |   0 Commentaires   |    |  

Typographie Futura Paul Renner

À la manière des portraits de grands designers nous poursuivons ici notre série sur les caractères typographiques qui ont marqué le monde du design graphique. Voici donc Typorama #06, sur le Futura !

L’année 1927 a vu naître certaines des grandes figures de ce monde. Parmi ces illustres noms, on peut citer Simone Veil, Juliette Gréco ou encore Albert Uderzo. La typographie ne fut pas en reste car c’est en 1927 que Paul Renner donna naissance à l’une des plus célèbres polices de caractères de l’histoire : le Futura.

Portrait de Paul Renner typography Futura

1920 L'Odyssée de l'espace

Nous sommes dans les années 20, le typographe allemand Paul Renner souhaitait moderniser la typographie en s’éloignant de l’héritage de la calligraphie. Il bannit pour cela l’empattement et instaura dans ses caractères épurés une simplicité, par l’usage de figures géométriques. Le Futura, conçu entre 1924 et 1927, est donc novateur pour son époque, car empreint des idéaux modernistes du Bauhaus, alors même que son créateur n’en fut pas membre.

Cette audace fut rapidement récompensée puisqu'il connut dès sa sortie un succès retentissant. Trois ans plus tard, la France découvrait à son tour le Futura, grâce à la fonderie Deberny & Peignot, qui décidait de le distribuer sous le nom d’Europe.

futura-typographie-renner

C'est Maximilien Vox, conseiller artistique de la célèbre fonderie Peignot, qui s'intéresse aux nouvelles typographies européennes « de notre temps » : le Gill en Grande-Bretagne, le Kabel et le fameux Futura en Allemagne. La fonderie Peignot achète alors le Futura mais le renomme sous le nom d’Europe.

Une certaine abstraction typographique

L’élaboration de cette police linéale nécessita tout de même à son créateur plus de deux ans. La première version était basée sur des formes strictement géométriques. On pouvait en effet retrouver dans chaque caractère des triangles isocèles, des carrés ou encore des cercles parfaits (cf. photo ci-dessous). Sa radicalité géométrique prenait le pas sur sa lisibilité et elle fut donc remaniée en prenant en compte des phénomènes optiques, pour arriver à sa version définitive de 1927. On peut cependant retrouver les caractères de cette première version dans l’Architype Renner, une police distribuée par la fonderie britannique Foundry.

La vidéo ci-dessous, réalisée par Thibault de Fournas et Christopher Wilson, revient sur les fondements du “Futura”.

Affrontement typographique au sommet du IIIe Reich

Au mi-temps des années 20, le discours conservateur et nationaliste ambiant s'attaque aux nouveaux courants artistiques. La critique de l'art abstrait et du modernisme fait l'objet d'un chapitre Mein Kampf. Les nazis dénonçant ces styles comme du « bolchevisme culturel ».

En 1926, Paul Renner est devenu le directeur de l'école d'imprimerie de Munich.
Après avoir vu un collègue se faire molester par des sympathisants nazis pour avoir vanté l'art moderne, Paul Renner va publier "Kulturbolschewismus" («Bolchevisme culturel ?»), un essai résolument opposé à l'esthétique nazie. La réponse ne tardera pas à venir, son appartement et son bureau seront fouillés. Puis il sera brièvement incarcéré et démis de ses fonctions de directeur.

Avant de quitter ses fonctions, Renner va s'arranger pour que son ami et membre de son équipe, George Trump, reprenne le poste de directeur afin d'éviter une nomination imprévisible par les nazis. Au passage, on peut noter un autre membre célèbre dans son équipe: Jan Tschichold.

Dans la fureur ambiante, les nazis imposent leur conception de la typographie. Désormais, tout doit être écrit en gothique allemand (Fraktur), police avec laquelle a été imprimé Mein Kampf. Ce type de caractère renvoyant à une vision folklorique de la germanité, empreinte d'une histoire qui se voudrait millénaire.

C’est dans la ville de Hanovre que ce conflit typographique prend la forme la plus visible. Le designer Kurt Schwitters est alors en charge de repenser l'identité visuelle de la municipalité dans le cadre d'un grand programme de modernisation. Il imposera le Futura dans l'ensemble de la communication comme dans les exemples d'affiches et dépliants ci-dessous.

Après l'arrivée au pouvoir des nazis,  la ville doit revoir toute son identité et remplacer le Futura par des caractères gothiques. On a retrouvé une archive rare du papier à lettres de la ville avant(1930) et après ce relooking nazi (1934). Chacun jugera de la régression en matière de lisibilité. En 1943, la municipalité reviendra à un caractère plus lisible de type antique, sans pour autant réemployer le Futura.

En 1941 qu'Adolf Hitler change brusquement d’avis et interdit finalement l’écriture gothique qui sera décrétée comme « écriture juive ».

Ce revirement est beaucoup plus pragmatique qu'idéologique. L'emploi des typographies gothiques dans les pays occupés rendait la propagande nazie illisible. Il fallait bien se résoudre à l'évidence et trouver un bouc émissaire pour justifier de ce revirement.

Le travail de Paul Renner se retrouve alors promu par les autorités et de nombreuses communications nazies commencent à employer le Futura. Une situation paradoxale pour ce créateur résolument anti-nazis.

typo-futura-nazis

Cependant, après la guerre, les lignes épurées et la polyvalence du caractère typographique Futura lui permettent rapidement de mettre de côté son passé totalitaire, afin de façonner l'identité de marques aussi nombreuses que diverses.

Un classique avant tout

Bien qu'il soit l'apôtre de modernité, et contrairement à ce que l'on a pu imaginer, Paul Renner n'a jamais appelé à une rupture radicale avec le passé. Sa connaissance de l'histoire de la discipline l'a amené à régulièrement se référer à l'antiquité. Son travail sur les capitales est directement inspiré des capitales romaines de l'époque de l'empereur Trajan ; simplicité et magnificence étant les maitres mots à retenir.

typographie futura trajan

Ce lien avec les capitales romaines, l'écriture du "pouvoir", n'est pas neutre. La géométrie des inscriptions lapidaires romaines est là pour fixer les messages dans le temps. C'est une écriture statique, à l'inverse de la tradition manuscrite, que l'on pourrait qualifier de dynamique et qui débouche sur l'invention des minuscules.

L'observation des minuscules va aussi permettre d'aller à l'encontre de l'idée reçue que le Futura serait l'archétype de la linéale géométrique. Dans ce débat de spécialiste qui oppose les tenants d'une tradition typographique humaniste aux apôtres de la simplification de l'écriture par la géométrie, Paul Renner répond en proposant une solution inédite. D'un côté le dessin des minuscules est "géométrisées", effaçant l'empreinte du geste de la main (la tradition humaniste), mais de l'autre côté, il crée de multiples caractères alternatifs, reprenant cette idée d'une écriture mouvante et changeante où l'on retrouverait ces légères variations de la graphie d'une même lettre, comme dans l'écriture manuscrite.

Au final, le Futura invente une certaine vision politique du "en même temps". Un caractère institutionnel très rigoureux et puissant dans les capitales et une certaine forme de jeu, de diversité, d'humanité avec ces variantes dans les minuscules.

Quelque part, Paul Renner propose une réunification des traditions typographiques latines et carolines, dans une forme d'alliance entre César et Charlemagne. On pourrait presque y déceler les prémices d'une réunification européenne avant l'heure.

À travers cette analyse, que nous tenons de notre ex-professeur de typographie Hervé Aracil, on comprend mieux le caractère subversif du travail de Paul Renner.

La police des logos qui durent

Plus qu’une police, Futura devient un élément graphique permettant aux designers graphique de créer des images associant clarté et composition. Une quantité indénombrable de marques ont elles aussi opté pour la typographie Futura dans leur logo comme Dolce & Gabbana, FedEx, Red Bull, Volkswagen, Absolut Vodka, Gillette, Swissair ou encore Nike.

Le seul point commun entre la convivialité véhiculée par le logo de Domino’s Pizza (avant 2012) et celui de la luxueuse maison Louis Vuitton est sûrement le Futura…

logo avec typographie futura

On retrouve de nombreuses publicités utilisant le Futura. Cela commence juste après guerre avec la firme volkswagen et se poursuit jusqu'à nos jours avec, par exemple, les affiches et les génériques des films de Wes Anderson.

affiche-typo-futura-wolkswagenaffiche-typo-futura-nike

En France, c'est le graphiste Étienne Robial qui joua avec cette police pour la célèbre identité visuelle de Canal+.

logo-canal-plus

Ce n’est donc pas un hasard si l’artiste Barbara Kruger choisit également le Futura en 1987 pour son œuvre « I shop therefore I am », qui critique la société consumériste dans laquelle nous évoluons.

i-shop-i-am

Futura star system

Le Futura fut aussi approché par les plus grands noms du cinéma. Wes Anderson en fit une de ses marques de fabriques typographiques qu’on peut retrouver dans La Famille Tenenbaum, Moonrise Kingdom ou encore Fantastic Mr. Fox. Stanley Kubrick l’envoya même en orbite avec son film « 2001, l’Odyssée de l’espace ». Et comme une fois n'est pas coutume, on la retrouve également sur la plaque déposée sur la lune lors de la mission Apollo 111, en juillet 1969, puis à l'affiche des angoissants « Alien » de Ridley Scott et « Gravity » d’Alfonso Cuarón.

wes-anderson-futura-tyopgraphie

films-espace-futura

plaque-apollo-11

On pourrait enfin citer « Iron Sky », un film douteux qui nous raconte l’histoire de nazis manigançant leur retour sur terre depuis la face cachée de la lune. Mais j’ai vérifié, aucune trace du Futura dans ce dernier.

Le Futura fête cette année ses 92 ans et ne semble pas avoir pris une ride !

Liceberg Futura

Pour terminer, voici l'épisode 5 du podcast de l'Océan des Cent Typos dans lequel l'iceberg Futura est abordé. Un podcast où l'on peut suivre les aventures de l'intrépide Malo Malo ! ...que nous remercions, au passage, pour la rédaction de cet article ! :-)


Partager cet article :


Leave a Reply






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.