Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Le FC Bauhaus, la plus belle équipe de designers de tous les temps !

28 juin 2018  |   0 Commentaires   |  

Le Bauhaus Football Club !

Profitant de cette période de coupe du monde, Graphéine s'est amusé à imaginer une coupe du monde des designers. Tout comme la "Seleção" est l'équipe la plus mythique en matière de football, nous nous sommes demandé quelle aurait été l'équipe l'équivalente en matière de design.

La réponse est évidente : Le Bauhaus Football Club !

Imaginez... Paul Klee en ailier gauche, Walter Gropius en avant-centre, Kandinsky dans les cages... et Mies Van der Rohe en remplaçant !  Nous allons donc vous compter l'aventure de cette dream team.

L'école de design du Bauhaus

Bauhaus, le centre de formation
qui révolutionna le design

La première école du Bauhaus, qui signifie littéralement "maison de construction", voit le jour en 1919 à Weimar en Allemagne, grâce à l'architecte Walter Gropius. Elle s'inscrit dans la lignée de l'art de Mondrian, et du mouvement constructiviste.
C'est d'abord une fusion physique de deux écoles : l'école des Beaux-Arts, et celle des Arts appliqués. De cette fusion naît un concept unique et fort, fondateur pour le Bauhaus.

À Weimar, où l'école fut fondée,  le « Bauhaus », ses idées d'avant-garde et ses étudiants à tendance "communistes", étaient plutôt mal vus à l'époque. Pour rappel, Weimar laissera son triste nom à travers la République de Weimar qui se soldera par l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Le Bauhaus déménage donc à Dessau.

L'école poursuit son évolution avec l'arrivée de Hannes Meyer à sa tête. Meyer est encore plus radical, il prône encore plus de simplicité et plus de fonction, dans une approche encore plus sociale (cf : humaniste) pour un design accessible même aux classes pauvres de la société. Puis, arrive le dernier directeur, Ludwig Mies van der Rohe. L'école quitte Dessau pour Berlin en 1932.

Les nazis, peu enclin à valoriser cette vision humaniste feront fermer l'école en 1933. L'école est morte, mais pas ses idées ! Le mouvement aura duré 14 années, interrompu en plein vol par la fièvre nazie, mais continuera de se déployer dans le monde grâce à des anciens élèves ou professeurs en exil.

Si l'on parle encore autant du Bauhaus aujourd'hui et que son influence est si importante, c'est que cette volonté d'associer forme et fonction, de chercher la simplicité pour la rendre accessible par le biais de lignes droites et de compositions géométriques épurées est dans l'essence même du concept de design.

Un tactique en 3 temps :
formes, fonctions, simplicité

La philosophie qui guide le Bauhaus pourrait tenir en une ligne « Je ne veux pas être grand, je veux être bien », c'est l'idée de construire de manière juste, sans superflu quel qu’il soit. C'est une vision profondément humaniste qui doit guider la conception.

C'est le précepte qui deviendra plus tard le "Less is more" sous la plume de Mies van der Rohe.

Dans la vision du Bauhaus, l'art doit s'affranchir des distinctions et ne doit pas seulement être catégorisé dans la case du beau (Beaux-Arts) ou du fonctionnel (Arts appliqués), il doit être les deux, à la fois art et technologie. À cela s'ajoute l'idée que les objets, bâtiments ou toute idée design doivent être concevables en série, et ainsi accessibles au plus grand nombre. Les couleurs vibrantes associées à des matériaux modernes (l'acier, le verre...) et rendus fonctionnels grâce à des formes géométriques simples permettent de créer un système architectural et minimaliste. Les directeurs de l'école sont d'ailleurs tous architectes !

(Les architectes sont en fait des designers, même s’ils ne le savent pas... ou alors les designers sont des architectes... peu importe, c'est le même métier ! Lisez ce très bon article sur la typo et l'architecture à l'occasion)

Parmi les enseignants ou les figures du mouvement Bauhaus, on retrouve Paul KleeWassily Kandinsky ou encore le photographe et peintre hongrois Laszlo Moholy-Nagy. Les étudiants apprennent à la fois la théorie et la pratique, par le biais d'ateliers concrets de poterie, menuiserie, tissage, etc.

bauhaus

Pour mieux comprendre ce qu'est le mouvement Bauhaus, on vous propose de regarder cette petite vidéo réalisée par Arte.

La dream team du design

Mais l'une des choses les plus incroyables au Bauhaus, c'est la qualité de ses enseignants. Imaginez, lundi matin de 9h à 11h, vous avez cours de couleur avec Kandinsky, puis vous rejoignez Marianne Brandt en salle 102 pour terminer votre prototype de lampe de chevet. Le soir, vous révisez le cours théorique de Walter Gropuis sur "la monotonie de la standardisation".

Alors, nous nous sommes amusés à sélectionner pour vous la meilleure équipe de designers de tous les temps : le Bauhaus Football Club ! 

Profitant du récent projet "The Hidden Treasures Bauhaus Dessauinitié par Adobe, nous avons essayé d'imaginer à quoi ressemblerait le branding de cette équipe... On vous en raconte plus à la fin de l'article. 

C'est parti pour un petit tour de présentation de la sélection de la BFC 2018. Une belle équipe comme on les aime, qui a sacrément révolutionné le design sous toutes ses formes.

équipe designer du Bauhaus


annie-albers-bauhaus-designAnni Albers (1899-1994) / designer textile

Anneliese Fleischmann intègre l'école du Bauhaus en 1922 à la suite de ses études d'art. À l'époque, les matières sont séparées par genres et elle se voit contrainte de s'inscrire au département de tissage, alors réservé aux femmes. Elle en fait néanmoins rapidement son matériau de prédilection et développe des techniques et des motifs uniques en jouant avec des matériaux comme le papier, le cellophane ou le crin. Elle transforme le textile en un art à part entière. Ses pièces sont avant tout conçues comme des formes abstraites et destinées à être accrochées au mur, comme des tableaux.

Élève de Klee et Kandinsky, elle rencontre également au Bauhaus son futur mari, le peintre et enseignant Josef Albers avec qui elle fonde un couple qui deviendra pionnier dans l'art moderne.
En 1931, elle prend la suite de Gunta Stölzl à la tête du département de tissage du Bauhaus. Lors de la fermeture de l'école, Josef et Anni émigrent vers les USA et enseignent tous deux au Black Mountain College, avant de voyager notamment à Mexico où elle continuera de s'inspirer de motifs traditionnels et de faire des recherches en design.

 

Marianne Brandt (1893-1983) / designer produit

Marianne commence par étudier la peinture au Bauhaus avec Josef Albers, László Moholy-Nagy ou encore Paul Klee et Wassily Kandinsky. Elle se spécialise en entrant dans le département métallurgique dans lequel elle brille et dépasse les compétences de nombreux garçons. En parallèle, elle produit également plusieurs photographies et photomontages.

Plus tard, elle devient responsable des expériences techniques d'éclairage dans l'atelier de métallurgie puis prend la tête du département en 1928. Elle travaille ensuite aux côtés de l'architecte -et directeur de l'école- Walter Gropius puis sera directrice du département design pour plusieurs entreprises renommées.
Elle doit sa notoriété à ses objets industriels (lampes, théières, cendriers...) au style épuré réalisés à partir de métal ou de verre, comme sa Bauhaus desk lamp qui a inspiré notre flocage.

 

Marcel Breuer (1902-1981) / architecte & designer d'objet

Marcel commence ses études aux Beaux-Arts de Vienne, mais trouve sa vocation à Weimar lorsqu'il entre au Bauhaus en tant qu'étudiant dans le département de charpenterie auprès de Gropius. Comme Anni et Marianne, il deviendra également enseignant pendant 3 ans dans l'école, malgré son jeune âge. Il collabore souvent avec ses autres collègues de l'atelier textile.
Il découvre l'acier tubulaire grâce auquel il réalise la plupart de ses objets, en les mêlant avec des textiles ou des peaux tendues pour un confort optimal. En 1925, sa chaise B3 est la première chaise à être conçue à partir d'acier tubulaire et destinée à la sphère domestique.
Il quitte le Bauhaus en 1928 après 8 ans au sein de l'école et crée son cabinet d'architecte. Il travaille en tant qu'architecte d'intérieur et designer de meubles et continue sa carrière en Europe et aux Etats-Unis. Breuer connaît une renommée internationale grâce à son approche avant-gardiste d'utilisation des matières et son design intemporel, comme la chaise Wassily, en hommage à Kandinsky.

 

Walter Gropius (1883-1969) / architecte & designer, fondateur du Bauhaus

On doit l'école du Bauhaus à l'architecte Gropius, qui construit le 2e campus à Dessau en 1925, et surtout la philosophie dès 1919 : "nous voulons créer le bâtiment purement organique, émanant audacieusement de ses lois intérieures, libre de contrevérités ou d'ornementations". Son souhait est de créer un lieu où cohabitent la vie, l'artisanat et les arts, de faire coïncider utilité et forme. Avant de diriger l'école, il est à la fois designer de meubles, de papiers peints, d'objets produits en masse ou d'engins roulants.
Avec la montée du nazisme, il part s'installer en Angleterre puis aux États-Unis en 1937 d'où il continue à imaginer des immeubles iconiques.
Par sa vision architecturale, qui voulait des façades transparentes, cubiques et sans fioritures, on dit de lui qu'il est pionnier de l'architecture moderne.

 

Vassily Kandinsky (1866-1944) / peintre

Avant de devenir responsable du département des peintures murales du Bauhaus, Kandinsky était déjà reconnu comme étant l'un des peintres les plus modernes de son temps et l'inventeur de l'art abstrait. Au Bauhaus, il enseignait les formes abstraites et le dessin analytique.

Il est convaincu que les couleurs et les formes abstraites peuvent être utilisées pour exprimer la "vie intérieure" de l'artiste, et enseigne ces préceptes au Bauhaus. Kandinsky s'intéresse également aux liens synesthésiques entre musique et couleurs.

 

Paul Klee (1879-1940) / peintre

Connu pour son langage pictural unique et son désir de maîtriser la couleur, Klee est influencé par la théorie artistique et la création des enfants, et souhaite que son art soit libre. Son art inspire les surréalistes, bien qu'il n'appartienne pas au mouvement. Proche de Kandinsky, il cofonde le groupe des "quartes bleus" avec ce dernier, Jawlensky et Feininger en 1924.
Gaucher, il peint avec ses deux mains, et son large spectre de compétences artistiques fascine ses étudiants. À l'école, il dirige tour à tour l'atelier de reliure de livres, de métallurgie, de peinture sur verre, de peinture libre, puis de théorie du design dans le département de tissage.
Sa pédagogie exerce une influence telle que ses notes pédagogiques sont éditées par le Bauhaus.

 

László Moholy-Nagy (1895-1946) / peintre et photographe

En 1923, lorsque le directeur Gropius décide d'entamer un nouveau virage pour son école et d'unifier l'art et la technologie, il fait appel à l'artiste hongrois Moholy-Nagy. Au Bauhaus, László travaille autour du design typographique et du film expérimental. Il devient ensuite responsable du département de métallurgie, et travaille à Weimar puis Dessau.
Moholy-Nagy fait partie de ces artistes insatiables et sans cesse en recherche de nouveaux médium et styles. Avec Gropius, il s'attèle à publier les livres du Bauhaus, dont les carnets de cours de Klee. Après son expérience au sein de l'école, il crée son propre studio de typographie, scénographie d'expositions, photomontage et photo collage. En 1937 il devient directeur de la nouvelle école de design du Bauhaus à Chicago et fait rayonner le Bauhaus aux États-Unis.

 

Gunta Stölzl (1897-1983) / designer textile

Stölzl se forme au Bauhaus en participant aux cours de peinture sur verre et fresques murales. Gunta apprend aussi la teinture et les techniques de tissage.
Ce qui l'amène à poursuivre en se voyant confier la création de l'atelier de tissage au Bauhaus de Dessau. Elle y développe des textiles en collaboration avec Breuer. C'est une grande créatrice textile du Bauhaus et on lui doit d'avoir facilité la transition entre artisanat et production industrielle.

Après le Bauhaus, elle fonde une entreprise de tissage à la main en 1931, puis se consacre plus tard entièrement à la tapisserie.

+ d'infos sur les enseignants et étudiants du Bauhaus

 


La Belle au Bauhaus dormant

99 ans après la création de l’école du Bauhaus à Weimar, en Allemagne, celle-ci révèle aujourd’hui quelques trésors cachés. Cinq étudiants internationaux sélectionnés et accompagnés par le typographe de renommée mondiale Erik Spiekermann se sont rendus sur place à Dessau pour compléter les ébauches typographiques d’anciens étudiants. L’équipe a ainsi fait revivre ces polices Bauhaus à partir des ébauches de dessins et de travaux manuels oubliés depuis les années 1920s et 1930.

typographie-bauhaus
Erik Spiekermann. Crédit photo Robbie Lawrence

Cinq alphabets « Bauhaus Dessau » ont ainsi vu le jour dont deux, Joschmi et Xants, sont désormais disponibles sur le site d'Adobe.  "The Hidden Treasures Bauhaus Dessau est une initiative visant à faire revivre un pan de l'histoire de la création, dans le but d'inspirer les futures générations d'artistes."

Afin de célébrer le réveil de ces belles typographies endormies, Adobe organise un concours pour mettre en valeur le style Bauhaus. L’équipe Adobe a contacté Graphéine pour le premier challenge logo, auquel tous les designers sont d’ailleurs invités à contribuer.

L'équipe de Graphéine Paris a d'ailleurs participé au poster challenge, en réalisant des affiches autour des 100 ans du Bauhaus, que vous pouvez découvrir dans cet article.

Pour découvrir notre logo typographique, RDV plus bas dans l'article !

typo-bauhaus-Adobe

Des typographies Bauhaus pour le Bauhaus Football Club

Dans le cadre du logo challenge organisé par Adobe pour The Hidden Treasures Bauhaus Dessau, l'équipe de Graphéine s'est prêtée au jeu pour réinterpréter le caractère Joschmi.

Il faut se rappeler qu'à l'époque tous les plus grands designers -tous domaines confondus- travaillaient ensemble au Bauhaus ! Klee, Kandinsky, Breuer, Brandt... se côtoyaient dans les couloirs à Dessau. Comme clin d'œil à l'actualité, et pour recréer cette unité, nous avons imaginé une équipe de foot constituée avec la crème de la crème des designers du Bauhaus. On y retrouve donc cette fine équipe mixte d'architectes, artistes, enseignants, designers d'objets ou de textiles.

À partir de la Joschmi, nous avons déstructuré les éléments composant cet alphabet pour en extraire les formes brutes, comme dans un jeu de construction. Nous avons ensuite utilisé ces formes pour recomposer des numéros de maillots de football en s'inspirant du style de chaque artiste. typographie-bauhaus

Pour chaque membre de l'équipe du Bauhaus Football Club, nous avons repris les codes couleur et les jeux de composition propre aux designers. Le logo reprend les codes du foot et les couleurs du Bauhaus, pour former un blason avec un ballon recomposé, toujours à partir d'éléments typographiques.

bauhaus-equipe

> Le lien vers le projet Hidden Treasures Bauhaus Dessau d'Adobe.


Noter cet article :
Le FC Bauhaus, la plus belle équipe de designers de tous les temps !
4.9 sur 9 votes

Partager cet article :
Articles complémentaires :


Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.