Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Symbolique de Marianne

AFFICHE les 3 mariannes HD format 80cm par 60

Dans notre précédent article, nous présentions et dénoncions le choix de la nouvelle Marianne. Derrière cette première réaction épidermique, essayons de comprendre pourquoi le choix de cette Marianne est vraiment affligeant !

Allons enfants de la patrie...

Marianne est une figure allégorique de la République. Elle représente par là même les valeurs républicaines françaises contenues dans la devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Son prénom pourrait avoir plusieurs origines, soit hébraïque Mariana, Marianha, soit de la contraction de "Marie et de Anne"... déjà un peu de métissage... 🙂

Les symboles de Marianne sont souvent empruntés à l’Antiquité gréco-romaine ou à la franc-maçonnerie. On peut citer :
le bonnet phrygien (Esclave libéré dans l'Antiquité), la couronne (invincibilité), le sein nu (la nourrice et l’émancipation), la cuirasse (pouvoir), le lion (le courage et la force du peuple), l’étoile (l’intelligence), le triangle (l’égalité)...

Dans le fameux tableau d’Eugène Delacroix, la Liberté guidant le peuple, la liberté est représentée allégoriquement sous les traits de Marianne.

Pourquoi une femme ?

Si l'usage de représenter une nation par une femme n'est pas propre à la France; on peut citer Britannia et Germania. En France cette pratique est relativement ancienne, elle est apparue au cours du 19e siècle, en même temps que la république, là où nos voisins européens usaient de leurs monarques en guise de symbole ! ( Cf: reine d'Angleterre sur les timbres anglais, idem aux Pays-Bas...)

Plus tard, au XXe siècle, parmi les représentations des états, la France fait figure de seule femme. On peut citer l'Oncle Sam, l'Ours russe ou encore le Kaiser au casque pointu et à la moustache fine !

L'allégorie féminine est aussi une pratique ancienne. Dès l'antiquité, les Muses sont des allégories des arts. Plus tard, à la Révolution Française, les représentations allégoriques ont fleuri sur les murs: la liberté, l'Égalité, la Justice, la Nature... et enfin la République !

L'allégorie féminine de vertus abstraites est donc une veille tradition française !

Marianne universelle

mariannes-timbre-histoire

Si nous passons en revue les précédentes Mariannes, il est intéressant de noter quelques constantes : Fond rouge, cocarde, bonnet phrygien, ...
Pour cette Marianne 2013, terminé le fond rouge révolutionnaire et  la cocarde ( Elle est vraiment cachée dans ses cheveux ! ). Il ne reste qu'un pauvre bonnet phrygien en guise de symbole républicain...

On peut dire sans risque que le timbre de "bicentenaire de la révolution" fut une réussite ( c'est d'ailleurs le leader des votes de notre sondage). Cette Marianne nous fait face, cadrée dans un drapeau tricolore, arborant fièrement une grande cocarde. C'est le visage de la république sans être le visage de quelqu'un en particulier.

La majorité des autres Mariannes ont également un goût d'universel. Celle de 2005 affichant la devise républicaine. La liberté guidant le peuple de Delacroix ou la Marianne de Cocteau mettant en avant la culture avec un grand "C" (en 2013, on peut dire qu'on manque cruellement de culture ! ).

Cette Marianne de 2013 n'a pas ce goût d'Universel ! Elle est très personnalisée, très détaillée. C'est une femme blonde (décolorée !), ses yeux sont maquillés, sa bouche est pulpeuse. On peut lui donner un âge. On peut lui donner un prénom ( Inna !). Ce timbre représente donc une femme en particulier, plutôt que toutes les femmes et les hommes de la nation.

C'est donc une image qui correspond parfaitement avec notre société individualiste. C'est triste...

Marianne & Manara

L'autre aspect choquant, c'est cette représentation hyper féminisée, voire vulgaire !
La bouche légèrement entre-ouverte... la main qui "se touche"... les yeux maquillés... les cheveux décolorés...

On est à la frontière entre Michel Vaillant et de la BD érotique des années 70. La version jaune "Lettre en ligne" est même censurée comme un film du samedi soir... bref, on est bien loin de la Marianne républicaine, mère de la Patrie.

Si l'on peut comprendre l'utilisation de stéréotype hyper-sexués dans la sphère marchande ( pub de parfums, de vêtements...), la République ne doit pas autant vendre son âme au diable ! Elle doit montrer l'exemple en défendant l'image d'une république où les valeurs de "liberté, égalité, fraternité"  sont affichées haut et fort !.. et surtout où les femmes ne sont pas représentées en potiches décolorées...

A défaut d'avoir la France, on a la "Gaulle" !

Pas vous ?

timbre_marianne_BD_manara

timbre_marianne_manara


Partagez cet article sur :


11 commentaires :

  1. Analyse pertinente cela reste malheureusement le reflet de notre société et de sa vision du « graphisme »

  2. ben :

    Il faut vite sortir des enveloppes Manara !
    C’est la main qui gâche tout ! C’est pas le pied tout ça >:-(

  3. lagarde :

    franchement qu’es ce que ça peut bien vous faire? moi je me demande juste toujours combien ça a pu coûter de la changer après la tête qu’elle a… bien a vrai dire je m’en fiche… non franchement ce que je trouve grave c que depuis le temps on ne l’ai pas simplifier et que l’on arrête pas plutôt de la changer… cela donne du boulot a des graphiste apparemment en manque d’inspiration et cela dilapide nos sous. plutôt que la changer et payer une fortune pour le faire pourquoi il font pas plutôt baisser le prix du timbre????

  4. Olympe :

    Ca doit être parce que je suis une femme mais je la sexualise moins… Elle me fait plutôt penser à une princesse de Walt Disney avec ses grands yeux vides. Je trouve qu’elle manque cruellement de caractère, de force. Ce timbre n’ose rien. C’est un joli dessin, quoi.

  5. Zoe :

    J’y ai vu la bimbo version 2013, future épouse et mère de deux charmants enfants (un garçon et une fille) offerts à la mère patrie… Je ne comprends pas qu’elle ne plaise pas à Christine Boutin…

  6. kkarl75 :

    Je crois que le fait de se tripoter devant un timbre fait perdre la mémoire. L’avantage de l’art, c’est que chacun y voit ce qu’il veut. Entre un film porno et une princesse de disney, l’éventail est bien large. Et je suis certain que chacun y trouvera la place qu’il souhaite. En ce qui concerne Marianne, il semble que vous oubliez les bustes de celle-ci, présents dans nos mairies, qui ont assisté aux mariages. Et sur certains, on n’était plus dans l’imaginaire : décolleté profond, tétons pointants. Personnellement, ce timbre est des plus stylistiques et beaux. Interpréter une oeuvre s’est toujours fait avec son propre intellect et non pas celui de l’auteur. Donc « le stéréotype hyper-sexué » évoqué ici est bien présent, mais uniquement dans les yeux de celui ou celle qui regarde. L’art est tellement personnel qu’il doit se vivre et ne peut aucunement s’interpréter. Enfin, c’est juste mon avis. Apres, si pour certains, la vision d’un arrosoir fait bander, est-ce que c’est de la faute de l’arrosoir ?

  7. C’est effectivement très dommage de ramener du « sexy » pour un symbole comme celui ci.
    Personnellement, ça me rappelle du Didier Crisse (http://didier-crisse.blogspot.fr/)

  8. Joris :

    Cela m’étonnera toujours de voir comment depuis quelques temps le graphisme et les logo sont victimes de critiques extrêmement virulentes. Vous êtes des experts qui produisez un travail de qualité et vous faites deux long articles très sévères et sans appel à l’égard de ce nouveau timbre. Je me dit alors que nous avons affaire à quelque chose d’extrêmement honteux et inacceptable. Et bien franchement, là je ne vois pas.

    Oui je comprend qu’on puisse trouver à ce dessin des défauts, au point de ne pas l’aimer. Mais mérite-t-il à ce point d’être jeté au buché en place public ? Rien est pesé dans votre argumentaire, tout est a charge. Vous parlez notamment du coté sexy comme si cela était forcement une honte et un manque de respect évident. Pourtant la France à fait ce choix plusieurs fois et depuis quelques temps. Je me souvient notamment de laeticia Casta en Marianne. Perso, une Marianne de Manara serai un choix artistique pas si choquant. Arrêtons cette pudibonderie débile. Assumer la beauté des femmes ce n’est pas forcement les rabaisser et leur manquer de respect.

    Bref, vous vous emportez pour rien je trouve. Surtout qu’au final, dans votre sondage, apparemment la nouvelle Marianne plait bien.

    Moi ce qui m’intrigue le plus c’est cette main. On à l’impression qu’elle va se faire étrangler. Peu-être un message en lien avec la crise ?

  9. matou :

    Le problème, c’est aussi et surtout qu’on attend (nous graphistes) un vrai beau timbre, original et moderne. Et comme vous dites celui du Bicentaire est pour cette raison un des plus réussis. Je m’imagine voir le nouveau timbre sans connaître sa provenance, je me dirais : « tiens, un beau personnage de BD ». Mais c’est tout. Il manque de sens, de goût et d’intelligence. On ne remet pas en cause son esthétisme, on aime ou pas le dessin, mais quand même, il faudrait être un peu plus ambitieux pour l’image que l’on veut renvoyer de notre pays… Prendre un vrai risque, avoir de vraies propositions ! Un jour peut-être on évoluera et de bons graphistes auront la possibilité d’avoir ce rôle.

  10. bertrand :

    Je trouve cette analyse un peu étriquée, certe la marianne est plus pulpeuse…
    mais elle n’a pas non plus une attitude « aguicheuse ». Le traitement est un crayonné, je ne pense pas qu’elle soit décolorée. Pourquoi pas une blonde ?
    et pourquoi pas une femme un peu moins austère ?
    Ce timbre n’est pas une « œuvre d’art » mais n’est pas non plus « honteux ».

Laisser un commentaire







Commentaires récents
Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.