Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

Timbre Marianne 2013

16 juillet 2013  |   22 Commentaires   |    |  
  • en


marianne-2013-graphisme

Marianne 2013 : 1er jour, démission !

Dévoilée à l’occasion des cérémonies du 14 juillet par le président de la République, la nouvelle Marianne des timbres sera mise en vente à partir du lundi 15 juillet. Cette Marianne a été sélectionnée à l’issue d’un concours d’artistes dont les créations, sur le thème de « Marianne et la jeunesse », ont été soumises au vote de près de 1 000 lycéens. Elle est le fruit du travail de  "David Kawena et Olivier Ciappa".

On ne s'attardera pas trop sur la polémique d'une "Femen qui a inspiré cette Marianne", bien que ce soit le seul truc un peu "rock n'roll" de ce timbre ! En particulier, j'adore la réponse provocante la muse Femen de ce timbre, Inna Shevchenko : « Maintenant tous les homophobes, extrémistes, fascistes vont devoir me lécher le cul lorsqu’ils voudront envoyer une lettre. »

Par contre deux choses me chagrinent dans ce timbre: le processus de sélection et le résultat final !

Pourquoi confier la sélection d'un timbre qui va représenter l'image de la France à 1000 lycéens aussi sympas soient-ils ? Après, il ne faut pas s'étonner d'avoir un timbre qui ressemble à une vieille BD des années 70 !

Et si ce timbre représente la jeunesse, je pense qu'il s'agit de la jeunesse de François Hollande. Ça devait lui rappeler Michel vaillant, Martine à la Poste... ou alors Manara  !

Niveau typographie, on peut saluer la pertinence et l'originalité du "DIN deformed". A noter, les deux petits enfants qui jouent au ballon... comme c'est mignon !

On peut aussi légitimement s'interroger sur la représentation de la femme que ce timbre  véhicule, bien loin de l'allégorie Républicaine...

Bref, l'image de la France mérite bien mieux que ce timbre !

Quoiqu’il en soit, le nouveau timbre a d’ores et déjà été imprimés à 630 millions d’exemplaires...
Le dernier jour d'émission n'est pas encore arrivé !

On y a échappé

Marianne_14_07_2013_880_px
Voici les alternatives proposées !

La sélection des participants a été réalisée après un appel à concours ( non rémunéré ! ) auprès de plus de 40 artistes et professionnels ayant réalisé des timbres pour les programmes philatéliques français entre 2010 et 2013. A l’issue de cette première phase,15 créations ont été retenues par un jury d’experts et de personnalités de L’Elysée, du ministère de l’Éducation nationale et du ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, le club des amateurs de Martine, et l’amical laïc de Tulle pour leur conformité au cahier des charges et, principalement, leur adaptation à l’impression en taille douce.

Je pense qu'il est bon de rappeler pourquoi les appels d'offres de design doivent être rémunérés !

Marianne dans les tiroirs

Par le passé, quelques rares graphistes de renoms ont travaillé sur des projets de Mariannes. Mais pourquoi la France ne soutient-elle pas ses talents ?

La « Marianne d'Excoffon » est une Marianne qui devait également remplacer la « Marianne de Béquet ». Cependant le sujet traité avec des points s'est avéré incompatible avec l'impression en Taille-Douce et le projet n'a finalement pas été adopté.

excoffon
Ci-dessous d'autres recherches de Mariannes de Roger excoffon.
Excoffon_DSC4357x3

La "Marianne de Béquet"... Personnellement je le trouvais beau ce timbre !
essai au pochoir pour marianne 1975 0.80 001

La « Marianne de Raymond Loewy » est une troisième Marianne non-émise.
1251_Marianne_Durrens

Pour se faire une idée du graphisme en France, il n’est qu’a rentrer dans un bureau de poste

3929064078_46a8c90a8f
Cette campagne provocante réalisée en 2009 par la galerie Anatome résonne particulièrement bien aujourd'hui !

Et vous, quelle Marianne épouseriez-vous ?

Chaque nouveau président ayant pris l'habitude de renouveler l'image de la Marianne, voici plus de 150 ans d'histoire de France résumé en timbre ! Le visuel du timbre-poste d'usage courant revêt une signification particulièrement importante, car il est l'un des symboles forts de la République, reproduit sur des millions de lettres en France et à l'étranger.

34

1
Cérès, 1849

[toggle title="En lire plus"]Le premier timbre français, émis le 1er janvier 1849, est à l'effigie de Cérès. Née de la Révolution de 1848, la Deuxième République a choisi pour symbole cette déesse grecque de l'agriculture et des moissons, couronnée de blé, de pampre et d'olivier. Il est signé du graveur général des monnaies Jean-Jacques Barre, et inaugure la grande réforme postale : un tarif simplifié et bon marché, proportionnel au poids du pli, sans rapport avec la distance pour la France, et un paiement à l'avance par l'expéditeur.[/toggle]

2
Paix et commerce, 1876

[toggle title="En lire plus"]Sous la Troisième République, alors présidée par Mac Mahon, la France hésite encore entre l'adoption définitive de la République et le retour à la Monarchie. On juge alors la Cérès trop engagée politiquement, et le choix se porte sur une allégorie, « Paix et commerce », signée Jules-Auguste Sage. Son style purement académique - Mercure avec ses attributs donne la main à une déesse au rameau d'olivier - en fera un symbole de la République des notables. Ce timbre restera en service pendant 25 ans.[/toggle]

3
La paix, 1932

[toggle title="En lire plus"]Sous la présidence d'Albert Lebrun, la République apparaît sous la forme d'une femme coiffée du bonnet phrygien symbolisant la paix : elle tient dans sa main gauche un rameau d'olivier, et maintient de la droite son épée au fourreau. Ce timbre, dont le dessin est signé Paul Albert Laurens, reflète la vigueur du courant pacifiste dans la France de l'Entre-deux guerres.[/toggle]

4
Marianne d'Alger, 1944

[toggle title="En lire plus"]A la fin 1943, la Corse est le seul département français libéré. Pour faire face à une pénurie de timbres, le Comité français de libération nationale - futur gouvernement provisoire de la République en mai 1944 - décide d'y introduire provisoirement des timbres d'Algérie. C'est l'émission de la Marianne d'Alger, coiffée du bonnet phrygien, signée Louis Fernez, et le retour d'un symbole républicain. Cette Marianne d'Alger est donc bien la première Marianne de France.[/toggle]
5678

5
Marianne de Dulac, 1945

[toggle title="En lire plus"]A la Libération, un consensus apparaît autour de la représentation de la République par le symbole de Marianne. L'artiste Edmond Dulac dessine la sienne, sous la forme d'un profil gauche de jeune femme coiffée d'un bonnet phrygien. Le timbre comporte dans l'angle supérieur gauche le monogramme « RF » et à droite la croix de Lorraine, l'emblème de la France libre.[/toggle]

6
Marianne de Gandon, 1945

[toggle title="En lire plus"]Cette Marianne a été choisie par le général de Gaulle lui-même pour symboliser la nouvelle France Républicaine. « Son visage fut dessiné pendant la libération de Paris », confiera son créateur Pierre Gandon, d'où les traits décidés de cette Marianne qui a pour modèle sa propre femme. Elle affranchira le courrier des Français jusqu'en 1954.[/toggle]

7
Marianne de Muller, 1955

[toggle title="En lire plus"]A la suite d'un concours lancé auprès des artistes créateurs de timbres, une nouvelle Marianne voit le jour, baptisée « République de l'espérance », et signée Louis Charles Muller. Elle a troqué son bonnet phrygien pour une couronne de fruits et de feuilles de chêne, pour symboliser une République « de la paix, du progrès social et du progrès humain. »[/toggle]

8
Marianne de Cocteau, 1961

[toggle title="En lire plus"]Le poète et peintre, sollicité par André Malraux, ministre des Affaires culturelles, a sans doute signé la moins académique des Marianne : elle affiche une moue de défi, un air boudeur, et porte un bonnet phrygien revu par un atelier de modiste, sur fond de guirlandes républicaines.[/toggle]
9101112

9
Sabine de Gandon, 1977

[toggle title="En lire plus"]Elu deux ans plus tôt à la magistrature suprême, le président Giscard d'Estaing choisit en 1976, à l'issue d'un concours infructueux, de faire appel à Pierre Gandon pour créer la nouvelle Marianne. Ce sera en fait une « Sabine », puisque le dessin est réalisé d'après un tableau de Jacques Louis David peint en 1799, «Les Sabines arrêtant le combat entre les Romains et les Sabins. » Le timbre devient le symbole de l'union nationale voulue par le nouveau président.[/toggle]

10
La Liberté de Gandon, 1982

[toggle title="En lire plus"]Elu en 1981, François Mitterrand donne à son tour un nouveau visage à la République, en choisissant une autre maquette, également réalisée par Pierre Gandon, à partir cette fois d'un tableau d’ Eugène Delacroix, « La Liberté guidant le peuple (28 juillet 1830) ». On y reconnaît la forte « femme aux puissantes mamelles » brandissant le drapeau national sur les barricades. En 1988, La Poste émettra un timbre à 2,20 F surchargé 0,31 ECU, unité monétaire européenne, traduisant un engagement européen qui trouve un écho dans le concours de la Marianne 2007.[/toggle]

11
La Marianne du Bicentenaire, 1989

[toggle title="En lire plus"]l'issue du concours lancé pour le renouvellement du timbre-poste d'usage courant, François Mitterrand retient la maquette de Louis Briat, professeur à l'Ecole supérieure des arts décoratifs, qui fait oeuvre de modernité : elle est composée sur ordinateur, une première qui exigera une adaptation aux impératifs de l'impression en taille-douce. Pour la première fois, Marianne regarde de face, et l'événement révolutionnaire commémoré se traduit par trois bandes tricolores verticales, et une cocarde accrochée dans sa chevelure.[/toggle]

12
La Marianne du 14 juillet, 1997

[toggle title="En lire plus"]Il aura fallu attendre l'élection du président Jacques Chirac, en 1995, pour voir notre Marianne nationale dessinée par une femme, Eve Luquet, qui est aussi la première femme à créer un timbre d'usage courant. Il s'agit du seul timbre, hormis les timbres « Arc de Triomphe » imprimés aux Etats-Unis en 1944, à porter la devise de la République : « Liberté, Egalité, Fraternité. » Un regard porté au loin et un visage dans le vent exhalent un souffle de liberté. Cette Marianne affirme sa fibre européenne par les étoiles qui constellent l'arrière-plan, à l'image du drapeau de l'Union Européenne.[/toggle]
1314Le-nouveau-timbre-Marianne-2013

13
La Marianne, 2005

[toggle title="En lire plus"]Reflet d'un enjeu majeur de notre temps, la dernière Marianne en date a été la lauréate d'un concours ouvert à tous les Français sur le thème « L'engagement de Marianne en faveur de l'environnement et des valeurs fondamentales de la République. » Parmi les 50 000 propositions reçues de métropole et d'outre-mer, 500 ont été retenues par des sélections régionales, puis 100 par un jury national présidé par l'actrice Véronique Genest. A l'issue d'un vote populaire, les 10 propositions ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages avaient été affichées sur la colonnade de l'Assemblée nationale. Le Président de la République avait finalement tranché en faveur de Thierry Lamouche, illustrateur de profession.[/toggle]

14
La Marianne, 2008

[toggle title="En lire plus"]Encadré d'étoiles, le visage de la nouvelle Marianne est celui d'une France européenne.
Nicolas Sarkozy a choisi directement l'artiste graveur Yves Beaujard, parmi ceux qui ont participé au concours lancé par La Poste. Cette effigie illustre les 13 valeurs faciales du timbre Marianne utilisé couramment par les Français pour expédier leurs lettres depuis le 1er juillet 2008, date qui coïncidait avec le premier jour de la présidence française de l'Union Européenne.[/toggle]

15
La Marianne, 2013

[toggle title="En lire plus"]Beurk ![/toggle]

Et vous laquelle de ces Mariannes préférez-vous ?

voir les résultats

Et ailleurs ?

Bah, ailleurs c'est toujours mieux !
Voici quelques exemples de timbres étrangers particulièrement intéressants :

chocolat-timbre-1202971251277469

chocolat-timbre-1202971251277445

La planche de timbre en chocolat par "Toby Ng Design"

Flash-code-1340209505_641216b

Le timbre flash-code islandais...

Rijks-museum1108-large

Célébrant donc la réouverture du Rijks Museum le 13 avril 2013, ce feuillet de timbre présente 24 des oeuvres à la manière d’une présentation sur écran. Le simple découpage aléatoire des timbres rend le travail très contemporain !

Voici une sélection plus large de timbres étrangers remarquables.
Encore une fois, les Hollandais sont vraiment les plus forts !

Postscriptum...

Enfin, pour finir sur une note positive, voici une "Marianne" qui pourrait servir de modèle !
Bien qu'anglaise d'origine, elle est  bien plus élégante que celle de notre timbre !

God save the stamps !

Marian_Ypsilon_book-typography

cf : La Marian de Paul Barnes

 

Ps: La suite de l'analyse de cette Marianne ! 


Partager cet article :


22 commentaires :

  1. Gauthier :

    Bonjour,

    Je ne suis pas philatéliste, mais je tiens à vous montrer qu’il suffit de faire une simple requête sur un moteur de recherches pour trouver des dizaines de timbres français aux airs graphiques (plus ou moins bons je vous l’accorde).
    Plus simple en allant sur le site de la Poste, la boutique du timbre vous propose alors des collections (à durée limitées) dont certaines collections sont intéressantes sur le plan graphique que ce soit le timbre et/ou la plaquette du petit autocollant affranchisseur.

    Ex : Le site de la Poste, collection « Street art » : http://bit.ly/17kvTpt
    Collection rétro « Calendrier 2013 » : http://bit.ly/14cKsgK
    Collection « Plonk & Replonk » : http://bit.ly/15MgC1n
    En grattant un peu plus on doit pouvoir trouver de belles choses, d’autres au moins originales (http://bit.ly/1arMolj)

    Cependant, il est clair que d’autres pays font la part plus belle à leurs graphiques, que nous dans le domaine. Espérons que ça ira en s’améliorant ! Allez on y croit !

  2. oomu :

    le timbre choisi est très bien.

    Il est beau, le dessin est élégant et fin

    il est facile à lire (vous et vos yeux bioniques, moi je ne suis pas un robot sorti de l’usine à Surfeurs Impeccables)

    il est très représentatif d’un style de dessin français effectivement, la ligne claire, qui existe toujours

    je doute que les lycéens lisent des bd des années 70, encore moins du « tintin/spirou » (à ce propos si on LIT les actuels spirou vous verrez deux tendances :en faire des histoires pour PETITS enfants (8 ans) et des hors séries pour jeunes adultes, on saute la case ado. )

    en vieil amateur de bd et de dessins clairs, j’aime aussi le timbre « le guillouzic »

  3. oomu :

    il y a aussi confusion entre un timbre destiné à être massivement utilisé pour des besoins QUOTIDIENS

    et des timbres à durée limitée, commémoratifs, pour qui on peut se permettre + de folie et de se gourrer.

  4. Shanna :

    Tu dis qu’il faut évacuer le problème femen et que ce pas ce qui nous intéresse. Or, je pense qu’on ne peut pas évacuer ce qui fait sens. Je suis d’accord avec toi sur absolument tout les points graphiques, je ne vais pas y revenir, mais moi, je ne veux pas être représentée par une femen: une hystérique qui dessert la cause des femmes. Avec une amie comme elle, je n’ai pas besoin d’ennemis! Je ferai tout mon possible pour ne pas avoir à acheter ce timbre moche représentant une idéologie moche.

  5. Wilbur :

    Très mauvais dessin : La Marianne 2013
    Vulgaire : disgracieux, digne d’un débutant en BD
    Il est bon ton fromage Belle des Champs…

  6. agou :

    Autant Marianne a toujours été un gros fourre-tout d’idées et de valeurs selon les années (il y a quelques années, tous à fond sur l’écologie, la nature c’est bien), et cela donne donc une icone très très consensuelle, presque fade et transparente. Au-delà de l’identification à une figure controversée du féminisme (après tout, pourquoi pas? même si je n’adhère pas), c’est la justification a posteriori très très fourre-tout de l’auteur; et va-z-y que ça mélange des figures politiques, la Liberté guidant le peuple, et des nanas métissées… Toutes ces belles idées pour arriver à un dessin très franco-belge, même si ce n’est pas le pire qui soit en terme de réalisation: bof bof.
    Avant de crier à la mort du design en France, il faut d’abord voir que ce sont plutôt des dessinateurs qui ont été sélectionnés, et très classiques dans leur travail d’ailleurs. Mais ça ne change rien au fond: une icone nationale fade, une réalisation consensuelle, un portrait de femme joli mais lisse, une sélection par des lycéens… comme tous les engagements politiques, c’est mou et ça ne prend aucun risque. Quel dommage.

  7. […] notre précédent article, nous présentions et dénoncions le choix de la nouvelle Marianne. Derrière cette première réaction épidermique, essayons de comprendre pourquoi le choix de cette […]

  8. Mehsalu :

    Cette Marianne 2013 est très belle, très fraîche. Merci à son créateur. C’est la seule qui soit jolie avec celle de Muller en 1955 !
    En tant que philatéliste, il faut distinguer un timbre, en l’occurence, la Marianne, destiné au courrier quotidien, des timbres « anniversaire », « commémoratif », « série limité »… pour lesquels l’artiste a toute l’amplitude pour réaliser l’oeuvre de son choix. Et dont nous avons un choix incommensurable Régions, événements sportifs, végétaux, faunes, desing, mode, commémoration diverses et variées et comparés aux quelques timbres étrangers que vous nous proposez plus haut, leur graphisme est autrement plus fin, plus joli et plus intéressant pour un collectionneur.
    Le timbre Marianne représente la Marianne dans les timbres et pas les timbres en général, ne faites pas un amalgame et allez voir un peu quels beaux timbres sont proposés pour l’affranchissement de vos courriers avant de vous plaindre !

  9. Salourd :

    Juste une remarque.. En plus d’avoir été choisi par des lycéens, ces timbres on été réalisées par des lycéens d’arts appliqués et non des professionnels. Je trouve que c’est une jolie initiative qui excuse le fait que ce ne soit pas parfait !

  10. Très beau timbre :

    Article sans doute écrit par :
    – quelqu’un qui ne côtoie aucun lycéen (ils ne lisent plus de BD des années 70)
    – quelqu’un qui n’a jamais lu aucune BD à part des BD érotiques (chacun ses passions…)
    – quelqu’un qui n’est pas capable de faire à moitié aussi bien que les timbres auxquels il estime qu’on a « échappé » et qui sont pour la plupart très intéressants
    – quelqu’un qui aime cracher sur les autres bien caché derrière son écran
    Sur ce adieu, je vais bien vite ne jamais revenir sur ce site…

Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.