Le blog qui soigne l'actualité du design graphique

EDUMIX, Laboratoire d’utopies concrètes


15 février 2017  |   2 Comments   |  1.2K vues

Difficile de reprendre le chemin du travail lundi matin. Un déficit notable de sommeil s'empare de moi après 72h non-stop passées sur la première édition d'Edumix. Voici un petit retour d'expérience.

EDUMIX, Késako ?

Edumix, c'est un évènement créatif et participatif pour réinventer les lieux et les pratiques de l'enseignement. Se réunissent durant 72 heures pour un sprint créatif des créatifs, des pédagogues, des artistes, des chercheurs, des développeurs, des élèves...

C'est un moment incroyable où tout devient possible, où l'on peut s’autoriser à sortir du cadre, créer des expériences inspirantes et explorer des modes d’action nouveaux. L'objectif étant de contribuer à la transformation en profondeur des lieux de transmission de savoir en mobilisant les innovateurs et créatifs qui relèveront les défis lancés par les opportunités d'un monde contributif et connecté.

Voilà pour la synthèse du concept. Dans la pratique, imaginez environ 150 personnes réunies dans le collège Elsa Triolet de Vénissieux (un établissement situé en zone REP+) pour 3 jours de folie créative. Un casting totalement ouvert, mélangeant autant des enseignants issus des environs que des designers ou développeurs venus des quatre coins de la France. Rajoutez tout le confort pour bien manger, bien penser, bien travailler. Mettez une dose de Fab-lab, d'atelier de bricolage. Saupoudrez d'élèves issus du collège et vous obtenez un savant mélange permettant d'obtenir un laboratoire d'utopies concrètes !

La méthodologie du MIX ?

Depuis quelques années les démarches de type "Mix" sont devenues très populaires. Edumix s'inscrit évidemment dans la suite des Museomix et autres Biblioremix, MaisonMix, HackMyChurch, Garemix… . suivant les points de vue, elles sont envisagées comme un moyen de transformer les organisations, un moyen de créer rapidement et à moindre coût des dispositifs innovants ou de constituer et d’animer une communauté.

Qu'est-ce qui constitue l'identité d'un "Mix" ? 
• C'est un évènement in situ, se déroulant dans l’espace prétexte du mix.
• C'est un format ouvert et participatif
• Une absence de commande institutionnelle
• Une unité de temps et une invasion massive et événementielle
• La production au final d’une expérience utilisateur prototypée et testée, donnant lieu à des échanges.

Nous pouvons également rajouter  :
• Un philosophie Open source et Créative Commons.

N'hésitez pas à jeter un œil sur le détail de cette méthodologie sur le site d'Erasme, le living lab de la Métropole de Lyon.

Trois jours dans le collège d'Elsa...

Elsa Triolet, collège ressemblant à celui que j'ai connu autrefois, le mien s'appelait Fernand Léger, et tel celui d'Elsa n'avait rien de léger. C'était il y a 25 ans, et pourtant, je retrouve cette même organisation de l'espace, ces couloirs orthogonaux et sans fenêtres, ces salles de classe aux murs vides, le terrain de sport aux buts sans filets.

C'est tout de même rageant d'imaginer que rien n'a changé en 25 ans !  
Une différence tout de même, au collège Fernand Léger de Saint-Martin-d'Hères, nous avions une cantine. Elsa, Zacharia, ou Samia, eux doivent rentrer chez eux pour manger le midi, quitte à faire 30 minutes de bus !

C'était d'ailleurs l'un des 10 défis lancés par Edumix : "Comment aborder autrement la pause méridienne" !
Les 9 autres défis abordaient des thèmes comme "Faire de l’école un organisme vivant", "Cassons les rythmes scolaires !", "Chouette une évaluation !"  ou encore le défi que nous avons choisi de relever : "Développer l'esprit entrepreneurial".

Autant de questions auxquelles on s'attendrait à trouver des réponses concrètes dans le collège du XXIe siècle. Prenons cependant quelques pincettes, car n'ayant pas remis les pieds dans un collège depuis 25 ans, n'étant pas spécialement connectés au monde de l'enseignement, nous n'avons aucunement la prétention d'émettre des jugements définitifs. Cependant "Merde !" ça fait chier de retrouver les même murs gris défraichis et volets roulants coincés que dans ma classe de 4e B. D'ailleurs, le CDI n'est toujours ouvert qu'un jour sur deux aux élèves. Pour trouver une connexion Internet, il vous faudra trouver la clef de la salle 204 et savoir manipuler Windows 95.

Bienvenue chez Elsa.


Les 3 jours de remix...

Voyons concrètement comment ça se passe. Vendredi matin, nous sommes accueillis par les collégiens qui nous font la visite de leur établissement. Une dizaine d'espaces sont identifiés et associés aux différents défis. Nous visitons également les espaces ateliers, fab lab, tech-shop, mis à notre disposition. Nos trois petits guides participent aux échanges, nous font part de leurs expériences, de leurs points de vue sur la vie scolaire, leur quartier, leur quotidien et leurs attentes. Passé les premières minutes intimidantes, nous avons 3 petits débrouillards malins, pertinents et pleins d'humour !

Ensuite, tout le monde se retrouve dans une grande salle afin d'échanger autour des défis. Chacun est invité à noter ses remarques, ses idées autour de chaque thème. Grosse séance post-it. Petit à petit des groupes d'intérêts émergent. Chaque groupe est invité à présenter en 30 secondes l'idée sur laquelle il souhaite travailler. L'objectif étant de réunir autour d'un projet commun un total de 6 compétences différentes (un designer, un enseignant, un acteur local, un acteur institutionnel, un "makeur" et un pédagogue). Dès que le groupe est formé, à l'attaque. On est vendredi. Il est 13h. Il ne reste que 60h pour mettre au point le projet et produire un prototype testable.

Vendredi soir, nous devions présenter notre concept au moyen d'un "storm-box" où chaque face aborde le "contexte, la promesse, le fonctionnement et les bénéfices". Un outil standardisé permettant aux équipes, même les moins débrouillardes, d'éviter de perdre des heures sous Powerpoint pour présenter leur concept.

L'outil est super bien fait, il s'accompagne d'une multitude de stickers, et surtout de fiches "remarques" permettant ensuite aux visiteurs de noter leurs commentaires et questions, puis de les glisser dans la boite.

Développer l'esprit entrepreneurial des collégiens !

Notre équipe s'est formée autour de la question: "Comment développer une culture de l'entrepreneuriat au collège ?".
Évidemment en tant qu'entrepreneurs, cette question nous est apparue totalement pertinente. Surtout quand on sait que 60% des métiers de demain n'existent pas encore aujourd'hui.

Bref, l'idée de redonner des perspectives et mobiliser certains élèves peu "scolaires", de redonner du sens à leurs apprentissages, d'apprendre à prendre des risques et à apprendre de ses échecs nous semblait des notions primordiales. Derrière tout cela, il s'agissait aussi de chercher à lutter contre le déterminisme social.

Je ne sais pas vous, mais mon stage en entreprise en 3e ne m'a pas vraiment aidé à m'orienter. Combien de collégiens vont faire leur stage chez les copains de "papa ou maman" ? Certaines entreprises ou administrations vont jusqu'à réserver des places de stagiaires pour les enfants de leurs employés. On attaque le projet, autour d'une table de CDI.

Nous orientons rapidement nos idées autour d'une application qui :
- serait un outil de développement personnel pour mieux connaitre ses talents et compétences
- permettrait d'associer ces compétences à des métiers qui les mettent en exergue
- permettrait des connexions entre les acteurs du territoire et les élèves sur leurs points communs

Planet'OZ, l'application pour développer
une constellation de talents

Voici donc le prototype auquel nous avons abouti le dimanche. Ne vous attardez pas sur l'ergonomie ou le design, il s'agit simplement de présenter les grandes lignes des fonctionnalités imaginées. Tout au long de la conception, élèves, enseignants et professionnels nous ont fait part de leurs remarques. Des échanges riches et parfois vifs, sans lesquels notre idée n'aurait pas pu aller aussi loin.

 

10 prototypes incroyables et variés

Pendant ce temps-là, 10 autres équipes planchaient sur des sujets divers et variés. Difficile de tous vous les présenter ici, mais notons "un escape game en salle de maths" pour explorer de nouveaux usages pédagogiques des salles de cours, un mobilier modulable, ou encore d'une valise d'exploration...

Les 10 dispositifs sont consultables sur le site www.edumix.fr.

Ci-dessous : la vidéo de présentation d'Educosysteme, la valise qui  invite le collégien à un voyage exploratoire dans la ville pour aller à la rencontre de nouvelles personnes et découvrir de nouveaux univers.

Ci-dessous : S'appuyer sur le scientifique pour démontrer qu'une position agréable pour le corps et également la position idéale pour apprendre. Voici donc le prototype du fauteuil 123°.

 

Elsa ferma (les yeux) le dimanche matin...

Le dimanche, 10 prototypes étaient présentés au public... Enfin presque, puisque la présentation publique fut annulée. Une manifestation contre les violences policières devait avoir lieu devant le collège, la présence d'élus et qui sait de la ministre de l'Éducation en faisait un lieu propice et médiatique. Les organisateurs, pour éviter tout incident, ont décidé d'annuler la fin de l'expérience Edumix. Grosse déception de la part des participants, des enseignants et des élèves.

Alors, tristes de ne pas partager les fruits de ce marathon pédago-créatif avec les principaux intéressés, nous avions juste envie de relire la fin des "Yeux d'Elsa" pour garder espoir :

"...

Il advint qu'un beau soir l'univers se brisa
Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent
Moi je voyais briller au-dessus de la mer
Les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa"

___

Pour aller plus loin : 

Le site de l'événement : www.edumix.fr
Les photos : www.flickr.com/photos/erasme/albums





2 Commentaires:

  1. Mauro dit :

    « …n’étant pas spécialement connectés au monde de l’enseignement, nous n’avons aucunement la prétention d’émettre des jugements définitifs. » (…) « D’ailleurs, le CDI n’est toujours ouvert qu’un jour sur deux aux élèves. »
    Je vérifie si j’ai bien mes lunettes sur le nez, je lis une seconde fois et je rage intérieurement !!! Pour info le CDI n’est pas ouvert qu’un jour sur deux aux élèves. Certes vous n’avez pas mis les pieds dans un collège depuis 25 ans, mais il serait pertinent de vérifier les informations que vous publiez afin de ne pas dénigrer ceux qui travaillent dans le collège cité.
    La prof-documentaliste du collège Elsa Triolet.

  2. Bonsoir, désolé de vous avoir offensé. Je ne crois pas dire de bêtises, vous me corrigerez, mais le cdi n’est accessible « aux élèves » qu’un jour sur deux, quand les 3e et 4e y sont les 6e et 5e n’y ont pas accès. Dans l’attente de votre confirmation, nous pouvons probablement mieux expliciter notre phrase. Cordialement. Mathias

Leave a Reply







RECHERCHE
Newsletter
Recevez votre dose mensuelle de Graphéine.