Le blog qui soigne l'actualité du design graphique !

Fluctuat “Nef” Mergitur ! Un projet de logo pour la Ville de Paris

13 janvier 2019  |   6 Commentaires   |  

Motif ville de paris logo identité visuelle

Il y a quelques mois, nous participions à l'appel d'offre lancé par la Ville de Paris pour refondre son identité visuelle. Voici le projet non-retenu que nous avions présenté. Un projet loin d'être parfait, conçu sur une intuition très simple dans un temps contraint, mais qui méritait d'être présenté sur ce blog.

Pour donner quelques éléments de contexte, le cahier des charges était très clair sur le fait qu'il fallait conserver mais faire évoluer la "Nef", symbole historique de la ville. Notre travail s'est donc d'abord concentré sur ce symbole.

Fluctuat “Nef” Mergitur

La nef est originalement le symbole de la corporation des marchands de l’eau, qui donna naissance à la municipalité de Paris. On pourrait faire remonter ce symbole aux nautes de Lutèce de l’époque gallo-romaine. Les nautes furent à la base du commerce et des échanges entre la cité de Lutèce et le reste du monde antique. Elles furent donc à l'origine de la richesse de la cité.

Aujourd’hui, d’innombrables représentations de ce blason co-existent à travers la ville. Aussi bien sur des armoires électriques, sur le fronton des gares ou encore à l’entrée des parcs...

logo balson ville de paris

Une “nef”,  un “drakar”  ou une “arche Delanoé” ?
La traduction graphique de cette “nef” a considérablement pu varier en fonction des époques. Si l’on devait porter un regard critique sur le dessin actuel, nous pourrions noter un esprit “agressif” et “piquant” rapprochant davantage cette nef d’un Drakar Viking que d’une naute gallo-romaine.

Il nous est donc apparu important de redonner de la“douceur” et de la “rondeur” à cette nef pour un faire d’avantage une “arche accueillante” plutôt qu’un vaisseau de guerre.

Une “nef” toute neuve...

Le nef icone logo

Le dessin de la nef est simplifié. Sa structure, géométrique s’articule entre la dynamique de l’angle à 45° de la voile et la souplesse asymétrique de la coque. Le signe obtenu disposera des qualités visuelles nécessaire à son utilisation aussi bien en tout petit qu’en très grand format.

Le concept du logotype

Less is more

L'astuce consiste à mixer le mot et l’image. La silhouette de la nef se rapprochant de la forme du A, nous proposions le parti pris audacieux de remplacer cette lettre par l’image. La conjonction sémantique de la nef du blason, et de la silhouette du mot “PARIS” assurant la lecture du mot. L’accident de lecture devenant l’ingrédient marquant du logo.

C'est probablement à cet instant précis que nous avons du perdre le jury de l'appel d'offre. Cette alliance du mot et de l'image, possiblement étonnante au premier abord, était d'après nous une heureuse rencontre. Donner à voir autant qu'à lire. Laisser l'œil se mélanger un peu les pédales pour mieux capter son regard. Il y avait du jeux et de l'audace dans ce logo. Peut-être un peu trop ?

On entend déjà que l'accident de lecture serait trop fort et la lisibilité ne serait pas assurée.
Pourtant, l'intégralité des gens auprès de qui nous avons testé ce logo ont lu le nom du premier coup. C'est que le piège n'est pas si compliqué. On pourra dire aux sceptiques qu'il faut savoir faire confiance aux gens :-)

C'était aussi un logo pensé de manière responsive. Vous allez me dire, les mots et la typographie sont responsifs par nature. C'est bien pour cela que les logos typographiques sont naturellement d'un usage plus pratique que les logos complexes.

La répétition du signe vient révéler l’angle à 45°. Il en résulte une composition particulièrement dynamique.

L'intemporel Peignot

Le choix typographique mérite de s'arrêter quelques secondes. Il s'agit du Peignot dessiné par Cassandre. Un caractère emblématique de l'esprit de Paris, puisqu'il a été dessiné à l'occasion de l'Exposition universelle de 1937 à Paris, et commandé par Paul Valéry en personne, pour les inscriptions qu'il a rédigées pour la façade du Palais de Chaillot, en face à la tour Eiffel.

Il y a dans ce caractère, selon nous, tout le raffinement de Paris exprimé de manière simple et modeste. Comme un oxymoron typographique, conjuguant le Palais du Louvre avec la place de la République. Et si son caractère institutionnel est indéniable, on aurait volontiers agrémenté ce choix d'un caractère bas de casse plus détendu, car comme vous pouvez le constater le Peignot n'a pas de minuscules. Il n'en reste que c'est assurément l'un des plus beau dessin de lettres capitales qui existe. Ça tombe bien, puisqu'il s'agissait de travailler sur l'identité visuelle d'une capitale !

Reconnaissons que ce choix typographique pouvait sembler aller à contre courant de l'usage effréné des linéales géométriques que l'on retrouve dans quasiment toutes les identités visuelles des 10 dernières années. Sur ce sujet, nous ne jetons la pierre à personne. Mais quelques grammes de pleins et de déliés dans un monde de brutes... ça valait le coup d'essayer !

L'univers graphique

A ce stade du projet, et toujours dans un temps contraint, il s'agissait de developper l'univers graphique qui pouvait accompagner ce logotype. Intuitivement, nous avons joué avec les couleurs et les motifs. Jeu de rythme, d'inversions de couleurs, de cadrages... bref des recettes classiques et efficaces.

Mais nous aurions volontiers appréciés d'avoir l'occasion de poursuivre nos recherches. Particulièrement en allant chercher un univers visuel moins orthogonal, moins rigide... autour de ces courbes et ces vagues issus du dessin de la Nef. Comme si Paris était sur les flots... en mouvement... fluctuat nec mergitur !

Voilà. Ce projet restera dans nos cartons.

En tous cas, merci à la Ville de Paris de nous avoir donné l'occasion de réfléchir sur ce sujet. Ce n'est pas tous les jours qu'une telle occasion se présente.

Bravo à l'agence Carré Noir qui remporté l'appel d'offre.
D'ailleurs, si vous êtes curieux, nous vous présentons le résultat de leur travail dans la rubrique Actu-logo de ce blog.


Noter cet article :
Fluctuat “Nef” Mergitur ! Un projet de logo pour la Ville de Paris
4.6 sur 14 vote[s]

Partager cet article :
Articles complémentaires :


6 commentaires :

  1. POUZET FREDERIC :

    juste excellent… un peu comme tout ce que vous faites d’ailleurs… Bravo !

  2. Lucie :

    Bravo pour ce travail qui prouve que la communication peut être un métier magnifique, sérieux, utile ! J aurais moi aussi voté pour votre logo. Il faudrait donner à lire cette analyse à tous les futurs commanditaires ?.

  3. Frédéric :

    Très beau travail.
    De mon point de vue la lisibilité est un faux problème dans ce cas de figure, le nom étant
    en lui même éminemment reconnaissable, et sans équivalent qui utiliserait une autre voyelle que le A : PORIS ? PERIS ? PIRIS ?…
    Le peu gagné en lisibilité par le choix du projet concurrent a très nettement été perdu en terme de dynamisme. Votre logo « bouge » dans ses applications sur supports, quand le leur demeure statique, bcp trop classique à mon gout. Enfin, la typo que vous proposiez était très pertinente, dans l’océan des logos typographiques sans sérif géométriques actuel. Là on est parti sur du corporate, un peu dommage pour la ville Lumière je trouve.

    En conclusion, un excellent travail de mon point de vue, beaucoup trop audacieux dans une France un peu sclérosée ces temps-ci. Bravo !

  4. Harvey :

    Très bon !
    juste un petit doute sur le choix et l’utilisation de la couleur qui, en all over, fait un peut penser à une marque de vêtements pour enfants genre petit bateau :)

  5. Aloïs :

    Excellents travail et proposition ! Juste dommage que la commission d’appel d’offre n’aie pas su voir quel dynamisme votre proposition aurait pu amener à la communication de la ville sur tous types de supports et d’événements…
    Personnellement j’adore particulièrement la planche de répétitions du logo à la façon « pieds de poules », je trouve cela extrêmement graphique et intéressant.
    Je suis absolument fan de votre travail, non seulement pour cet appel d’offres, mais aussi pour tout le reste ! Surtout que toute votre équipe est très accueillante, accueillante, disponible et réactive ! Bravo pour votre travail et votre esprit !

  6. Geoffrey Dorne :

    Votre proposition était quand même meilleure ;-)

Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.