Le blog qui soigne l'actualité du design graphique !

Tutorial : l’affiche de la Fête des Lumières en 4 étapes

05 décembre 2013  |   57 Commentaires   |  

Fais ton affiche de la fête des Lumières en 4 étapes et économise 40 000€

Cette semaine, dans notre catégorie tutoriel, nous vous proposons de refaire l'affiche de la fête des Lumières à Lyon en 4 étapes.
La fête des Lumières est le principal événement touristique de Lyon. Chaque année plusieurs millions de visiteurs se pressent pour venir admirer la mise en lumière de la capitale des Gaules. Cette affiche est assurément un enjeu majeur pour l'image de la ville.
Voyons en détail comment réussir cette mission !

Durée: 3 min.
Coût: 5$
Niveau: Débutant

abstract-background

Étape 1

Faire une recherche sur une banque image avec le mot clef "Abstract background".
ex: http://www.thinkstockphotos.fr/image/illustration-abstract-background/120137731

abstract-background-poster

Étape 2

Ouvrir l'image dans Photoshop et effectuer une rotation de 90° via le menu "Image / Rotation de l'image / 90° horaire"

logo-fete-lumiere

Étape 3

Composer dans Illustrator le bloc titre en utilisant la typographie "Univers Condensed".
Veiller à ne pas accentuer la date (cf: "DEC").

fete-des-lumiere-affiche

Étape 4

Importer dans Photoshop le titre précédemment composé, puis rajouter les logos des partenaires.

Voilà c'est fini.

La semaine prochaine

affiche-biennale-lyon-homme-battu
La semaine prochaine nous verrons comment faire une affiche avec un homme battu pour un grand événement culturel.

En savoir plus...

Pour les curieux qui désirent en savoir plus au sujet de cette affiche, on peut rappeler qu'un appel d'offre public non rémunéré a été lancé en mai 2013 pour un montant maximum de 40 000€, et que le marché a été remporté une agence lyonnaise. Évidemment le budget comprend la réalisation de l'ensemble des documents de communication (Programmes, affiches, flyers... ).

Au sujet de l'appel d'offre non-rémuneré, on vous invite à lire cette lettre signée par 200 designers graphiques pour refuser de participer à cette consultation : Lettre de refus.pdf

En voici un extrait : "Pour choisir l’équipe qui réalisera l’identité visuelle et les supports de communication pour l’événement pré-cité, vous demandez aux candidats de proposer un projet décliné sur 5 supports. Pour ce travail, aucun dédommagement n’est prévu pour
les candidats non retenus.

[...] Ces propositions nécessitent un temps d’étude et une charge de travail conséquents.
C’est l’essence même et la valeur ajoutée de notre métier. Somme toute, répondre à votre avis implique, en cas de non sélection, d’offrir gratuitement nos compétences, notre savoir-faire et notre capacité de travail. Vos exigences nous semblent l’expression d’une méconnaissance de notre profession et du principe selon lequel tout travail mérite salaire.
"

Ce courrier est resté sans suite.

Si vous souhaitez rajouter votre nom à ce type de courrier, envoyez un email à "info-appeldoffre(arobase)gmx.fr" avec vos coordonnées ( Nom, prénom, Studio, Adresse, Tél, Email...). Vous serez alors avertis des prochains courriers en préparation.

Vous pouvez aussi signer la pétition www.partager-le-regard.info.

Un dessin vaut mieux que mille mots

mon_macon_est_graphiste
Cette image issue du sublimissime site Mon maçon est illustrateur résume si bien la situation...

Mais pourquoi est-il aussi méchant ?

À travers cet article, nous ne cherchons absolument pas à dénigrer le travail de nos confrères. Ils sont simplement victimes de l'absurdité du jeu des appels d'offres non rémunérés. C'est bien le commanditaire que nous blâmons, puisqu'en demandant aux designers graphiques de travailler gratuitement ils ne peuvent pas s'attendre à mieux qu'une image banque de fond d'écran à 5$.

Outre le manque d'éthique de cette pratique, c'est aussi la négation de la valeur ajoutée du designer qui est choquante. En effet, nous ne sommes pas là pour coûter de l'argent, mais bien pour en faire gagner ! Good Design is good business !

Travailler avec un professionnel sélectionné sur dossier et devis pour ses compétences offrira obligatoirement un meilleur résultat. Au lieu d'obtenir une image banque insipide, le commanditaire obtiendra une image qui sera conçue pour marquer le regard de millions de visiteurs, ce qui renforcera l'image de l'événement selon la stratégie définie en amont, et ce qui participera au final à faire venir plus de visiteurs si tel est l'objectif, et donc à gagner plus d'argent en retombées touristiques directes et indirectes.

La valeur ajoutée du designer est immatérielle, et c'est probablement pour cela qu'elle ne rentre pas dans les cases des appels d'offres publics !

Droit de réponse

Nous vous invitions à lire le droit de réponse du concepteur de cette affiche, et éventuellement à poursuivre le débat dans les commentaires...

Vous êtes designer graphique, voici d'autres articles qui devraient vous intéresser :
- Designer mode d'emploi
- les grands noms du design graphique


Noter cet article :
Tutorial : l’affiche de la Fête des Lumières en 4 étapes
5 sur 1 vote[s]

Partager cet article :
Articles complémentaires :


57 commentaires :

  1. patrice :

    Merci d ‘avoir fait la lumière sur la genèse de cette affiche

  2. Agence Émerveille :

    C’est ceux qui en parlent le plus qui en ont le moins ! C’est ça l’IDÉE ?
    La première chose qui m’a frappé quand j’ai vu cette affiche (avant de lire le tuto de la mort), c’est justement l’absence d’Idée avec un grand « I »… et je trouve cela flagrant d’autant qu’il s’agissait de véhiculer l’idée d’un événement qui se veut créatif et non juste décoratif, sauf si le brief le disait. Il y avait matière à idées et c’était plutôt bien payé ! Ah non me dit-on, c’était un appel d’offre avec tous les « risques financiers » que cela inclut donc pas de ressources internes, ni externes d’ailleurs !
    Ok, tout s’explique alors, le commanditaire a été séduit par la belle image technicolor, il a « DÉ-CO-LLÉ », ou bien c’était le discours sur l’IDÉE du mouvement qui était si illuminé que tout est devenu clair… ou flou, c’est la même chose ;)
    On a tous conscience que dans l’équation il manque une direction artistique aboutie avec le temps et les ressources nécessaires pour faire des propositions à la hauteur de l’événement et du budget alloué ; c’est la conséquence des appels d’offre non-rémunérés… la quantité de petites idées ne produit pas la qualité d’une grande Idée !

  3. Nous, les DA free, les appels d’offres, on sait à peu près tous comment ça fonctionne. Ça nous fait souvent ch… mais bon, 40 000 euros à la clef, on peut tenter le coup. On peut d’autant plus tenter le coup que, si ce n’est pas la loterie, ça y ressemble parfois beaucoup ! Si l’AO n’est pas pipé, place à l’arbitraire, à l’inculture graphique des appelants, les névroses des petits marquis…
    Quant à la justification a posteriori de Claude Leravat, pour moi, elle vaut tripette. Elle ne vaut pas plus que le titre du poste de Grapheine : “TUTORIAL : L’AFFICHE DE LA FÊTE DES LUMIÈRES EN 4 ÉTAPES”. C’est ridicule. La différence ? Dans le second cas, c’est une provocation parfaitement humoristique ! Un bijou. Sois bon joueur Claude. Tu as été piqué, c’est normal. Mais ne nous sort pas de vieilles recos réchauffées au micro-ondes !

  4. Marie-Pierre :

    Bien que je sois à 300% d’accord sur le fait de dénoncer les appel d’offres non rémunérés,
    qui sont scandaleux, je pense que le style de votre billet manque cruellement de délicatesse…

    Était-il indispensable de citer un vrai projet et d’humilier publiquement un studio pour arriver à votre démonstration ?
    Par respect pour eux, je ne chercherai donc pas à connaître le nom des créateurs de cette affiche.

  5. […] parler. Télérama à écrit des articles, nous avons écrit un billet polémique sur l’affiche de la fête des Lumières à Lyon dénonçant la médiocre qualité des images produites dans de telles conditions, […]

  6. Moi j’ai cherché et je peux vous dire que cette affiche c’est la plus belle réalisation qu’ils aient jamais faite ! ^^

  7. franchement merci cette affiche est superbe avec ma touche personnelle =)

  8. […] La fête des Lumières est le principal événement touristique de Lyon. Chaque année plusieurs millions de visiteurs se pressent pour venir admirer la mise en lumière de la capitale des Gaules. Cette affiche est assurément un enjeu majeur pour l’image de la ville. Voyons en détail comment réussir cette mission ! En 2013, nous vous proposions un tutorial pour faire « votre affiche de la fête des lumières en 4 étapes. […]

  9. Julian :

    Bonjour,
    Votre article fait écho au graphisme de cette année 2015. Lorsque j’ai vu l’affiche de la Fête des Lumières cette année, je me suis dit tient j’ai déjà vu ca quelque part … Je regarde les infos sur Arte, et là je me dis que l’agence de communication qui a eu le marché cette année n’est toujours pas allé chercher très loin ses idées … 3 minutes aussi. On passe alors du générique à l’affiche en ajoutant simplement de la couleur.
    Je me renseigne sur l’agence qui a eu l’élégance de faire un tel plagia et je vois, sur son site web, qu’elle a fait la campagne de communication de l’élection du maire de Lyon … Là je commence par me dire quand on a pas d’idée l’important c’est d’avoir de bonne relation, puis je me dis ensuite que ce sont mes impôts qui ont payé ! Et comme cette année la fête, annulée, est reconduite en 2016, je me dis que je vais payer deux fois …
    La ville de Lyon devrait avoir honte de prendre les lyonnais pour des andouilles !

Laisser un commentaire






Newsletter
Laissez-nous votre email et recevez votre dose mensuelle de Graphéine dans votre boite mail.